Le Premier vol du Concorde -  2 mars 1969
  • Le Premier vol du Concorde -  2 mars 1969
  • Le Premier vol du Concorde -  2 mars 1969

Le Premier vol du Concorde - 2 mars 1969

Descriptif
1550724
5€50
19€60

star_border
Description

Métal : Cupronickel 
Diamètre : 41 mm 
Poids : 31 g 
Tranche : cannelée 
Présentation : sous capsule

Le concept du Concorde, nom choisi par le général de Gaulle, naît en 1962, de la volonté des gouvernements français et britannique de signer un accord pour la conception et la construction d’un avion de ligne supersonique. Produit par British Aircraft Corporation et Sud-Aviation, Concorde est équipé de réacteurs à postcombustion fabriqués par Rolls-Royce et SNECMA. Il effectue son premier vol le 2 mars 1969, piloté par André Turcat. Le prototype 001 reste 29 minutes dans le ciel au-dessus de Toulouse. Tous les témoins de ce premier vol en gardent un souvenir exceptionnel, celui de découvrir un avion unique en son genre. Concorde apparaît dans toute sa splendeur, avec sa voilure d’une beauté légendaire due à son aile delta triangulaire, spécialement étudiée pour le vol supersonique.

Une prodigieuse réalisation technologique

Particulièrement impressionnant sur la piste, au décollage, auréolé de la vapeur vibrante se détachant de ses ailes, avec son nez pointu comme un bec, et basculant pour une meilleure pénétration dans l’air, Concorde surgit tel un magnifique oiseau blanc venu d’un autre monde. Sa ligne magnifique dissimule la quintessence de la plus haute technologie aéronautique. Le rêve de tous les pionniers de l’histoire !

Le 1er octobre 1969, le Concorde franchit pour la première fois le mur du son et atteint la vitesse de 1 062 km/h, soit Mach 1,05, à une altitude variant de 16 000 à 18 000 mètres. Il franchit le cap de Mach 2 dès l’année suivante. Le Concorde reçoit son certificat de navigabilité le 10 octobre 1975. Toulouse pour la France et Filton pour le Royaume-Uni sont les seuls centres de production des appareils. Beaucoup d’améliorations et d’innovations technologiques, très communes dans les avions de ligne actuels, furent utilisées pour la première fois avec le Concorde. Les premiers vols commerciaux ont commencé en 1976 sous les couleurs de la British Airways et d’Air France, au dessus de l’océan Atlantique, pour s’achever 27 ans plus tard en 2003. 

Le contexte économique international de l’époque

Le 2 juin 1972, le second prototype de Concorde 002 fit des démonstrations au Moyen-Orient et en Extrême-Orient. Celles-ci présageaient un nombre important de commandes de l’appareil, puisque 74 ou options avaient été prévues par seize compagnies aériennes, dont huit nord-américaines.

Mais le premier choc pétrolier en 1973, les difficultés financières des compagnies aériennes et les problèmes environnementaux liés au bruit du passage supersonique causèrent l’annulation de nombreuses commandes. Air France et British Airways restèrent les seuls acquéreurs et eurent raison de persévérer contre l’adversité, car Concorde va devenir l’un des plus prestigieux avions du monde, reconnaissable à sa silhouette unique sur tout les aéroports internationaux. 

Souvenirs et anecdotes

Le 25 juillet 2000, le F-BTSC du vol 4590 Air France, à destination de New York, avec des passagers de nationalité allemande, décolle de l’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle puis s’écrase deux minutes après le décollage sur un hôtel à la Patte d’Oie de Gonesse, provoquant la mort de 113 personnes : 100 passagers, 9 membres d’équipage et 4 personnes au sol. Avant cet accident, le Concorde n’avait jamais eu d’avaries entraînant des pertes humaines.

L’enquête judiciaire révélera la fragilité des pneumatiques et des réservoirs de Concorde. En effet, une lame métallique en titane tombée sur la piste de l’avion précédent : un DC-10, provoqua l’éclatement d’un pneu et la perforation d’un réservoir, dont le carburant s’enflamma presque immédiatement. L’accident fut à l’origine de nouvelles modifications sur le Concorde. Mais le 10 avril 2003, British Airways et Air France annonçaient le retrait de leurs Concorde pour l’année suivante. La raison invoquée était la baisse du nombre de passagers et le coût élevé de maintenance. Ainsi prenait fin la carrière de ce magnifique avion, symbole de l’aéronautique moderne, entré pour longtemps dans l’histoire et la légende.

Longueur : 62,19 m
Envergure : 25,60 m
Hauteur : 12,19 m
Poids à vide : 73,3 t
Passagers : 144 sièges, 100 passagers en version commerciale

 

 

Vos garanties & Avantages Collectionneur
  • Spécialiste de la numismatique depuis plus de 40 ans
  • Une sélection rigoureuse par des experts confirmés
  • Un service de qualité et personnalisé
  • Satisfait ou Remboursé