Pie VI  (1717-1799)
  • Pie VI  (1717-1799)
  • Pie VI  (1717-1799)

Pie VI (1717-1799)

Descriptif
1550621
17€80

star_border
Description

Métal : Cupronickel
Diamètre : 41 mm
Poids : 31g
Tranche : cannelée
Présentation : sous capsule

Issu d'une noble et nombreuse famille de huit enfants, Giannangelo, comte Braschi, est né le 25 décembre 1717 à Césène, en Romagne. Fils aîné du comte Marco Aurelio Tommaso Braschi et d'Anna Teresa Bandi, il étudie le droit civil et canonique à l'université de Ferrare. Après de brillantes études, il devient secrétaire du cardinal Tommaso Ruffo, puis en 1753 secrétaire particulier du pape Benoît XIV. Ce n'est que quelques années plus tard, en 1758, qu'il est ordonné prêtre. Le 26 avril 1773, il est élevé à la dignité de cardinal de Sant'Onofrio.

Après cinq mois de conclave, le 15 février 1775, Giannangelo, comte Braschi alors âgé de 58 ans est élu Pape : il est le 247e souverain pontife. Il prend par la suite le nom de Pie VI en hommage à Pie V. Un nouveau règne commence alors. Un portrait du pape Pie VI à cheval rappelle la tradition de la “Cavalcata”, (la Chevauchée) : le pape se rendait à cheval à sa cathédrale, au Latran, pour en “prendre possession”, ce qu'il fit le 30 novembre 1775.

Au début de son pontificat, le pape Pie VI, dont la devise est : “Peregrinus apostolicus” (voyageur apostolique), participe dans la continuité du pape Clément XIV (1769-1774), à la fondation du musée Pio-Clémentino. Ce musée accueille d'importants chefs-d'oeuvre grecs et romains tels que le groupe du Laocoon, l'Apoxyomène, la splendide statue d'Apollon du Belvédère… et bien d'autres merveilles encore !

Durant son règne, il s'oppose au joséphisme, en Autriche et dans le grand-duché de Toscane, et le condamne définitivement en 1785. Face à la Révolution française, il condamne également la Convention civile du clergé en 1791, et doit subir la même année l'annexion d'Avignon et du Comtat Venaissin. Lors de la célèbre campagne d'Italie, l'armistice de Bologne en 1796 lui accorde un répit, mais le traité de Tolentino en 1797 l'oblige à céder des territoires (légations de Romagne, de Bologne et de Ferrare). Le 10 février 1798, la “République romaine” est proclamée. Aussitôt, Pie VI est contraint à renoncer à son pouvoir, puis à quitter la ville dans la nuit du 19 au 20 février 1798. Réfugié à Sienne puis à Florence, il est capturé par les troupes françaises et fait prisonnier. Les révolutionnaires craignant une possible échappée du souverain pontife, placent toutes les nuits deux sentinelles devant sa porte. Selon l'histoire populaire, Pie VI se contentait d'une miche de pain comme tous les prisonniers et nourrissait même sa sentinelle ! À l'extérieur de la prison, tous les jours la rue était pleine de fidèles réunis dans l'espoir d'apercevoir le pape et de recevoir sa bénédiction.

Affaibli, il meurt quelque temps plus tard à Valence le 29 août 1799 en laissant un dernier message: “Recommandez à mon successeur de pardonner aux Français comme je leur pardonne”.

Vos garanties & Avantages Collectionneur
  • Spécialiste de la numismatique depuis plus de 40 ans
  • Une sélection rigoureuse par des experts confirmés
  • Un service de qualité et personnalisé
  • Satisfait ou Remboursé