France 1962
  • France 1962
  • France 1962

France 1969

Descriptif
7568501
15€80

star_border
Description

Métal : Argentan
Diamètre : 41 mm
Poids : 31g
Tranche : lisse
Atelier de gravure : Monnaie de Paris

FRANCE n’est pas un paquebot comme les autres ! Près de 50 ans après sa mise à l’eau, en 1960, il occupe toujours une place particulière dans la mémoire et le coeur des Français, qui voient toujours en lui l’ambassadeur de la France au bout du monde.

En ce début des années soixante, le paquebot “France” est tout un symbole. C’est le fleuron des chantiers navals de Saint- Nazaire et de l’industrie française des “Trente Glorieuses”.

Le mercredi 11 mai 1960, devant une centaine de milliers de spectateurs, le nouveau navire-amiral s’apprête à être lancé. À 15h50, le navire est béni et à 16h15, “sa” marraine, Yvonne de Gaulle, coupe le ruban qui retient la bouteille de champagne, et le “France” glisse lentement sur les rampes. À 16h30 le général de Gaulle prononce un discours au cours duquel il déclare :
“Le paquebot France est lancé. Il va épouser la mer (...)”.

Les finitions vont nécessiter deux ans de travail. Le 11 janvier 1962 c’est l’inauguration officielle et le 19 janvier, “France” effectue sa croisière inaugurale vers Santa Cruz de Tenerife et les îles des Caraïbes avec à son bord 1 705 passagers. Le “France” comporte des innovations technologiques : des superstructures en alliage léger d’aluminium, une coque presque entièrement soudée, une chaudière de grande puissance. Grand luxe pour l’époque, chaque cabine passager et équipage, est climatisée.

Mais au début des années soixante-dix, il entre dans une vague d’austérité. Le choc pétrolier de 1973 ainsi que la concurrence des transports aériens vont compromettre son avenir.

Au printemps 1974, le gouvernement français décide de ne plus subventionner l’exploitation du navire. En décembre 1974, il est désarmé. Remorqué depuis le quai Joannès Couvert vers le canal central dans la zone industrielle du Havre, surnommée “quai de l’oubli”, le navire est amarré. Il y restera plusieurs années. En octobre 1977, le paquebot est vendu une première fois à une société suisse et en août 1979 est revendu à l’armateur norvégien Knut Ulstein Kolster et renommé “Norway”.

Après huit mois de travaux, sous une nouvelle couleur – le bleu – il appareille le 15 avril 1980 et arrive le 2 mai à Oslo. Il effectue ensuite son premier voyage de Southampton à New York, puis rejoint Miami son nouveau port d’attache. “Norway” effectue des croisières d’une semaine dans les Caraïbes.

En 2001, la compagnie d’exploitation de “Norway” annonce qu’elle va mettre un terme à la carrière du navire. Après plusieurs années de vicissitudes, fin janvier 2006, “Norway” est revendu et prend le nom de “Blue Lady”.

Mais la fin de vie de ce paquebot de légende est irrémédiable. En août 2006, la cour suprême indienne autorise son démantèlement. Échoué sur une plage d’Alang, le navire est livré aux démolisseurs. Mais il demeurera encore longtemps dans notre mémoire.

Le saviez-vous ?
La compagnie générale Transatlantique
Elle est créée en 1855 par les frères Émile et Isaac Pereire, banquier et homme d’affaire, promoteurs de la révolution industrielle du XIXe siècle. Elle s’appelait à l’origine la Compagnie Générale Maritime. En 1860, elle signe une convention postale avec l’État et s’engage à desservir pendant 20 ans des lignes transatlantiques régulières et à se doter d’une flotte de navires. En 1861, elle prend le nom de Compagnie général transatlantique, la “French Line”… qui a fait rêver plusieurs générations.

Vos garanties & Avantages Collectionneur
  • Spécialiste de la numismatique depuis plus de 40 ans
  • Une sélection rigoureuse par des experts confirmés
  • Un service de qualité et personnalisé
  • Satisfait ou Remboursé