Stendhal

Descriptif
1551734
18€80

star_border
Métal
Cupronickel
Qualité
Neuve
Diamètre
41 mm
Poids
31 g
Tranche
Cannelée
Livraison
Sous capsule avec notice

Description

Stendhal 1783-1842

Henri Beyle naît le 23 janvier 1783 à Grenoble. Sa mère meurt alors qu’il n’a que sept ans et le jeune Henri se retrouve confronté à la dureté de son père, un avocat très pieux et taciturne qu’il juge d’un rigorisme étroit, et à celle de l’abbé Raillane, son précepteur. Révolté dès son plus jeune âge, il se réfugie auprès de son grand-père, auprès duquel il trouve l’affection qui lui manque. Henri entre à l’École centrale de Grenoble puis, grâce à un prix en mathématiques, intègre l’École polytechnique de Paris en 1799. Il finit toutefois par y renoncer pour s’engager dans l’armée de Bonaparte dès l’année suivante. Nommé sous-lieutenant au 6e régiment de dragons, il est envoyé en Italie. Là, il s’enthousiasme pour ce pays, sa culture, ses monuments et sa musique.

Jusqu’en 1814, Henri Beyle partage sa vie entre des missions à l’étranger et de longs séjours à Paris, où il fréquente les théâtres et les salons. La chute de Napoléon et la Restauration mettent fin à sa carrière. Il décide de s’installer à Milan, où il s’adonne aux plaisirs de l’amour et de l’écriture. Il fait paraître Vie de Haydn, de Mozart et Métastase en 1814, Une histoire de la peinture en Italie en 1817 et un essai, Rome, Naples et Florence, en 1817, qu’il signe pour la première fois du nom de Stendhal.

En 1821, presque ruiné après le décès de son père et déprimé par une déception amoureuse, il est de retour à Paris. L’année suivante, il publie dans l’indifférence De l’amour, dans lequel il exprime sa passion malheureuse. Afin de gagner sa vie, il entame une intense activité de journaliste et collabore avec de nombreuses revues. En 1827, il publie son premier roman, Armance, dans lequel il raconte l’amour qui unit Octave, jeune homme brillant et taciturne, à sa cousine Armance.

En 1830, Stendhal publie son chef-d’œuvre, Le Rouge et le Noir, qui passe alors presque inaperçu. À travers le parcours de Julien Sorel, c’est d’abord la France de Charles X que le romancier veut dépeindre. Quelques mois après la Révolution de Juillet, il est nommé consul à Trieste, puis à Civitavecchia l’année suivante. En 1839, il publie La Chartreuse de Parme, hymne à l’amour et au bonheur.

Deux romans, Vie de Henry Brulard et Lamiel, restent inachevés : victime d’une crise d’apoplexie, il meurt le 23 mars 1842.

Vos garanties & Avantages Collectionneur

  • Livraison sous capsule avec notice
  • Spécialiste de la numismatique depuis plus de 40 ans
  • Une sélection rigoureuse par des experts confirmés
  • Un service de qualité et personnalisé
  • Satisfait ou Remboursé