Benoit XVI Vatican 2010

Descriptif
1550757
5€
17€80

star_border
Description

Métal : Cupronickel
Diamètre
: 41 mm
Poids : 31 g
Tranche
: cannelée
Présentation
: sous capsule

Joseph Ratzinger naît le 16 avril 1927 à Marktl am Inn en Bavière (Allemagne). Il rejoint le petit séminaire de Traunstein en 1939. En novembre 1945, il choisit d’intégrer le grand séminaire. Il étudie la philosophie et la théologie à l’Ecole supérieure de Freising et à l’ Université de Munich de 1946 à 1951. Joseph Ratzinger est ordonné prêtre le 29 juin 1951. Il décide d’enseigner la dogmatique et la théologie fondamentale à Freising dès 1952. Paul VI le nomme archevêque de Munich et de Freising le 24 mars 1977, puis le crée cardinal le 27 juin suivant.

Jean Paul II l’appelle à Rome le 25 novembre 1981 et le nomme préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, l’ex-Saint-Office. Il entre dans l’ordre des Cardinaux Evêques le 5 avril 1993 et est élu, le 6 novembre 1998, vice-doyen du Sacré-Collège, puis doyen le 30 novembre 2002, élection approuvée par Jean Paul II en personne. Le pape étant souffrant, c’est au cardinal Ratzinger qu’est confiée la méditation du Chemin de Croix, célébrée au Colisée à Rome, lors du Vendredi-Saint 2005.

Jean Paul II s’éteint le 2 avril 2005 et c’est Joseph Ratzinger qui préside les obsèques du souverain pontife. Le 19 avril 2005, à 17h 56, la fumée blanche apparaît sur le toit de la chapelle Sixtine. Le cardinal chilien Jorge Estevez annonce, sur la place Saint-Pierre le traditionnel habemus papam et l’élection du cardinal Ratzinger comme 265ème pape sur le trône pontifical. Le choix d’un nom de règne a une valeur symbolique et tend à inscrire le nouveau pape dans la ligne du précédent pape ayant porté le même nom. Joseph Ratzinger a expliqué qu’il a choisi le nom de Benoît en référence au pape Benoît XV qui régna de 1914 à 1922 et qui chercha une issue pacifique à la Première Guerre mondiale, et Benoît XIV, un législateur de l’Eglise qui se fit remarquer par son ouverture d’esprit durant le siècle des Lumières. Benoît XVI a fait allusion aussi à saint Benoît de Nursie, patron de l’Europe, né vers 480 et qui fonda l’ordre monastique des Bénédictins. Enfin, coïncidence ou non, Joseph Ratzinger a reçu la veille de la mort de Jean Paul II, le prix Saint Benoît pour la promotion de la vie et de la famille en Europe.
Chaque nouveau pape élu se doit de choisir des armoiries et une devise. Voici la description du blason de Benoît XVI : la tête du Maure de Freising, situé à gauche, qui représente un Ethiopien couronné qui figure sur le blason de l’évêché de Freising depuis 1316 ; l’ours de Saint Corbinien, situé à droite, symbole de l’évêque de Freising qui a converti la Bavière au catholicisme au VIIIème siècle, et située au centre, une coquille Saint-Jacques, qui évoque le monastère Saint-Jacques de Ratisbonne où le cardinal Ratzinger a enseigné la théologie, et les pèlerinages à Saint-Jacques-de-Compostelle. Quant à sa devise, elle est extraite de la troisième lettre de Saint Jean : “Coopérateurs de la vérité ”. Le 13 mai 2005, Benoît XVI a annoncé le procès en béatification de Jean Paul II et il s’est rendu à Cologne du 16 au 21 août 2005 pour les Journées mondiales de la Jeunesse. Le 25 janvier 2006, le pape a publié sa première encyclique Deus Caritas Est “Dieu est amour” et a annoncé le 1er mars qu’ il renonçait au titre de Patriarche de l’Occident.

Vos garanties & Avantages Collectionneur
  • Spécialiste de la numismatique depuis plus de 40 ans
  • Une sélection rigoureuse par des experts confirmés
  • Un service de qualité et personnalisé
  • Satisfait ou Remboursé