Le Premier Pas sur la Lune - 21 juillet 1969
  • Le Premier Pas sur la Lune - 21 juillet 1969
  • Le Premier Pas sur la Lune - 21 juillet 1969 Revers

Le Premier Pas sur la Lune - 21 juillet 1969

Descriptif
1550748
17€80

star_border
Description

Métal : Cupronickel
Diamètre : 41 mm
Poids : 31 g
Tranche : cannelée
Présentation : sous capsule

Le Président John F. Kennedy lance en 1961, l’un des plus grands défis de tous les temps : un Américain marchera sur la Lune avant la fin de la décennie ! Et c’est le 16 juillet 1969, que la capsule « Apollo 11» arrimée au sommet de la fusée Saturne V part de Cap Kennedy (Floride). À son bord, le commandant Neil Armstrong et ses coéquipiers Michael Collins et Edwin Aldrin étaient en route pour une aventure humaine hors du commun ! Le 21 juillet 1969, Neil Armstrong pose le pied sur la lune, rejoint quelques minutes plus tard par « Buzz » Aldrin : Apollo 11 devient, dès lors, un vol spatial mythique à jamais gravé dans les mémoires ! 

La plus grande odyssée du XXe siècle

Le 20 juillet, à 17 heures GMT, la séparation d’Apollo du module d’exploration lunaire, le Lem “Eagle” s’effectue parfaitement, emmenant Armstrong et Aldrin vers leur objectif, tandis que Collins reste seul aux commandes d’Apollo 11. Il faudra patienter encore plus d’une centaine d’heures de vol avant que se produise l’événement planétaire le plus attendu de l’histoire.

À 20h17, les deux astronautes alunissent sur la “mer de la tranquillité”. Le 21 juillet, Armstrong muni d’un scaphandre, sort du Lem et commence à descendre très doucement l’échelle. À cet instant, 500 millions de téléspectateurs du monde entier découvrent en direct ces images magnifiques. Compte tenu des conditions d’apesanteur et d’un environnement inconnu à l’époque, cette lente descente du Lem offre un suspense exceptionnel à tous les témoins, mais bientôt va se produire le moment tant attendu : Armstrong pose le pied sur la Lune.

C’est au cours de cet événement mémorable, que le célèbre astronaute prononça sa citation légendaire : “C’est un petit pas pour l’homme, mais un bond de géant pour l’humanité”. Aldrin le rejoint vingt minutes plus tard. Les deux hommes installent des instruments scientifiques, ramassent des roches, filment leur exploit et plantent le drapeau américain. Lors de leur retour sur Terre, après que la capsule ait amerri dans l’océan Pacifique, les trois héros furent placés en quarantaine. En effet, dans un univers jusqu’alors inconnu, l’on redoutait la présence de bactéries, qui auraient pu être ramenées de la Lune. Cette prodigieuse odyssée a permis d’ouvrir la voie à la conquête spatiale moderne et à lancer de nombreux satellites indispensables à notre vie d’aujourd’hui. 

Le contexte politique de l’époque

Nous sommes alors en pleine guerre froide et la concurrence que se livrent les États- Unis et l’URSS pour la conquête spatiale est féroce. Quand, en 1957, les Soviétiques placent le premier satellite sur orbite, Spoutnik 1, les Américains lancent Explorer 1 trois mois plus tard, le 31 janvier 1958. Mais l’Union soviétique conserve une longueur d’avance, et ce, jusqu’en 1965. Ce n’est que le 24 décembre de cette même année que les Américains devancent les Soviétiques avec le premier vol circumlunaire habité de la mission Apollo 8. 

Ces grandes expéditions spatiales et l’objectif d’alunir avant la fin des années 1960 faisaient partie du programme que s’était fixé le président John F. Kennedy. Dans un discours en 1961, il déclarait : “… Je crois que cette nation devrait se fixer comme objectif de réussir, avant la fin de cette décennie, à poser un homme sur la Lune et à le ramener sain et sauf sur Terre”. 

Souvenirs et anecdotes

À cause d’un retard de quelque 1/10e de seconde à l’allumage du moteur de descente du Lem, le site prévu pour l’atterrissage d’Apollo 11 fut dépassé de 7 km. De plus, les pilotes avaient été perturbés par les alarmes des ordinateurs qui, saturés, s’étaient déclenchés. Pour ces différentes raisons, outre la configuration accidentée de la zone d’atterrissage, Neil Armstrong dû prendre le contrôle manuel du module lunaire, afin de trouver le site le plus approprié. Cela engendra certains risques quant à la consommation de carburant. En effet, il ne restait que 16 secondes d’autonomie au moment où le module s’est posé sur la Lune. L’expérience de pilote de chasse hors norme de Neil Armstrong, ne fut sans doute pas étrangère à cette exceptionnelle maîtrise. 

16 juillet 1969 : départ d’Apollo 11 de Cap Kennedy (Floride)
19 juillet 1969 : Apollo 11 est satellisé autour de la Lune
20 juillet 1969 : séparation du Lem
21 juillet 1969 : Neil Armstrong pose le pied sur la Lune
24 juillet 1969 : la capsule amerrit dans l’océan Pacifi que.

Vos garanties & Avantages Collectionneur
  • Spécialiste de la numismatique depuis plus de 40 ans
  • Une sélection rigoureuse par des experts confirmés
  • Un service de qualité et personnalisé
  • Satisfait ou Remboursé