Clotaire (500-561)
  • Clotaire (500-561)
  • Clotaire (500-561) Revers

Clotaire (500-561)

Descriptif
1550685
17€80

star_border
Description

Métal : Cupronickel
Diamètre : 41 mm
Poids : 31g
Tranche : cannelée
Présentation : sous capsule

Clotaire dit le “vieux” était le plus sanguinaire, le plus violent et le plus rusé des fils de Clovis. Roi des Francs son règne fut marqué par plusieurs campagnes militaires. À la fin de son règne, le royaume franc est à son apogée, couvrant toute la Gaule (à l'exception de la Septimanie) et une partie de l'Allemagne actuelle. Aucun souverain ne pouvait mettre en cause son autorité. Ce fut son fils Chramne qui le fit en 556. Il avait été pardonné. Mais en 559, lorsque Chramne se souleva à nouveau, il fut enfermé dans une chaumière, étranglé et brûlé avec sa femme et ses filles.

Clovis Ier, ce roi franc venu de l'embouchure du Rhin, laisse à sa mort, en 511, un immense royaume conquis sur les derniers bastions de l'Empire romain, et formant un croissant autour de la Bourgogne, qui s'étend du Rhin aux Pyrénées. En 511, Clovis, à la manière romaine, partage son royaume entre ses quatre fils, nommant parmi eux deux Augustes et deux Césars, qui doivent gouverner ensemble. Théodoric reçoit Reims et l'Auvergne, Clodomir reçoit Orléans ; Childebert Ier reçoit Paris ; et Clotaire Ier reçoit la Neustrie (Soissons). En 523-524, à l'instigation de Clotilde, Clotaire et ses trois frères se joignent dans une expédition contre les Burgondes. Les quatre frères agrandissent donc le domaine royal, entre 530 et 537, de la Provence et du royaume Burgonde (Bourgogne).
Néanmoins, les rivalités inévitables nées des partages successifs épuiseront la dynastie mérovingienne, à laquelle succédera deux cents ans plus tard, celle des Carolingiens. En 558 pourtant, il n'y a plus qu'un royaume franc, sous la couronne de Clotaire Ier. Son frère Clodomir est mort en 524, ses fils ont été égorgés en 555, Théobald descendant de Théoric, meurt à son tour en 558, à la mort de Childebert Ier, et en vertu de la Loi Salique qui exclut les femmes de la succession, Clotaire Ier est seul souverain de tous les royaumes francs. Cette unité ne dure que peu de temps. À la veille de sa mort en 561, Clotaire Ier divise de nouveau le royaume par tirage au sort entre ses quatre fils. Caribert Ier hérite de Paris, Gontran reçoit Orléans et la Bourgogne, Sigebert Ier de l'Austrasie et Chilpéric Ier de la Neustrie. Frédégonde, qui a été la maîtresse de Clotaire, pousse Chilpéric à répudier sa première femme, puis fait  assassiner sa seconde femme, Galswinthe, pour devenir elle-même en 568 reine de Neustrie. Galswinthe est la soeur de la reine d'Austrasie, Brunehaut. Entre les deux royaumes, c'est le début d'une guerre qui durera un siècle et demi jusqu'en 719 lorsque Charles Martel, maire du palais d'Austrasie, bat les Neustriens. Ce sera alors la fin des Mérovingiens et l'avènement d'une nouvelle dynastie : les Carolingiens.

511 : Clotaire, roi des Francs à Soissons.
523 : Conquête et partage du royaume Burgonde entre Théodoric et les trois frères.
558 : Clotaire, seul roi des Francs.
561 : Mort de Clotaire.

Le saviez-vous ?
Née en 518, Radegonde prisonnière de Clotaire depuis ses 11 ans devient en 538, son épouse : c'est sa quatrième femme. Très vite, elle se détache des préoccupations mondaines pour mener une vie pieuse et charitable auprès des pauvres et part pour Saix. Clotaire envoie une troupe pour la ramener à la cour, mais lorsque les soldats arrivent, elle s'enfuit à travers un champ d'avoine que des ouvriers étaient en train de semer. C'est alors que se produisit le miracle des avoines : la Sainte reine fit instantanément pousser l'avoine pour s'y cacher !

Vos garanties & Avantages Collectionneur
  • Spécialiste de la numismatique depuis plus de 40 ans
  • Une sélection rigoureuse par des experts confirmés
  • Un service de qualité et personnalisé
  • Satisfait ou Remboursé