Albert Schweitzer
  • Albert Schweitzer
  • Albert Schweitzer

Albert Schweitzer

Descriptif
7505644
6€
15€80

star_border
Description

Métal : Argentan
Diamètre : 41 mm
Poids : 31 g
Tranche : cannelée

Albert Schweitzer est né en 1875 à Kaisersberg, dans l'Alsace conquise par les Allemands. Il grandit à Gunsbach près de Münster où son père est pasteur. Il est initié très jeune par ce dernier à la musique et à la théologie. Dès l'âge de neuf ans, il est capable de remplacer l'organiste paroissial pendant les offices.

En 1893, ayant obtenu son baccalauréat, il part pour Paris où il entreprend à la Sorbonne des études de théologie et de philosophie. En parallèle, il reçoit les leçons de l'organiste et compositeur Charles-Marie Widor.

Par la suite, ses études le conduisent à Strasbourg, où il donne également des récitals d'orgue. En 1899, il obtient un doctorat de philosophie, avec une thèse sur "la philosophie religieuse de Kant". Il est alors nommé vicaire adjoint à l'église Saint Nicolas de Strasbourg.

En 1902, il obtient un doctorat de théologie avec une thèse intitulée "le mystère de la messianité et de la souffrance - esquisse d'une vie de Jésus". Il est nommé la même année maître de conférences à la faculté de théologie protestante de Strasbourg. Puis en 1903, il est appelé à diriger le séminaire protestant.

Albert Schweitzer publie plusieurs œuvres, notamment "Jean-Sébastien Bach, le musicien poète" dans lesquelles se retrouvent le musicien et le philosophe. Une brillante carrière s'ouvre devant lui, qui pourtant ne comble pas des aspirations plus profondes.

À 28 ans, il est à un tournant de sa vie. En 1904, il apprend que la Société des Missions recherche des médecins pour partir au Gabon. Là est sa voie ; il entreprend à présent des études de médecine, qui s'achèveront en 1911. Deux ans plus tard, il part pour Lambaréné, au Gabon, où il installe un hôpital.

Lorsqu'éclate la guerre, en 1914, il est fait prisonnier en tant que ressortissant allemand.

Dès la fin de la guerre, il multiplie conférences et concerts, et ce dans le but de collecter des fonds pour l'hôpital de Lambaréné. A partir de 1924, il regagne Lambaréné, qu'il ne quittera plus.

Il continue de publier des ouvrages : La Mystique de l'Apôtre Paul (1930), Les Grands Penseurs de l'Inde (1936). Ses œuvres sont imprégnées de libéralisme, et aussi de sa foi dans le respect de la vie de tous les êtres humains.

A partir des années 1950, il est connu dans le monde entier. Les médias se chargent de répandre sa renommée, il reçoit honneurs et distinctions : il est fait docteur honoris causa de plusieurs universités (Oxford, Chicago, Zurich) et devient en 1951 membre de l'Académie des Sciences morales et politiques. En 1953, il reçoit le prix Nobel de la paix.

En 1954, il dénonce avec force la folie que constitue l'arme atomique.

Il meurt en 1965 à Lambaréné.

Vos garanties & Avantages Collectionneur
  • Spécialiste de la numismatique depuis plus de 40 ans
  • Une sélection rigoureuse par des experts confirmés
  • Un service de qualité et personnalisé
  • Satisfait ou Remboursé