La bataille d'Iéna
  • La bataille d'Iéna
  • La bataille d'Iéna

La bataille d'Iéna

Descriptif
1550929
24€50

star_border
Description

Métal : Cupronickel – impression colorisée sur l'avers
Diamètre : 41 mm
Poids : 31 g
Tranche : cannelée
Présentation : sous capsule

 

La bataille d’Iéna constitue l’un des sommets de la stratégie militaire napoléonienne. Le 14 octobre 1806, Napoléon, à la tête de 40 000 hommes, s’apprête à combattre les 70 000 Prussiens commandés par le prince Hohenlohe. Malgré l’infériorité du nombre de ses troupes, il remporte l’une des plus belles victoires de son règne et démontre une fois de plus son génie de stratège. Véritable triomphe pour Napoléon, cette bataille ouvre aux Français la route de Berlin. Le même jour, la victoire de Davout à Auerstaedt parachève le succès de l’Empereur… 

Une victoire éclair

Un an à peine après la fulgurante victoire d’Austerlitz, les soldats de la Grande Armée se remettent en marche. Ils se dirigent cette fois-ci vers la Prusse qui rêve d’en découdre et de remettre en ordre l’Europe. Le Roi de Prusse, Frédéric-Guillaume III, envoie un ultimatum début octobre 1806 à l’Empereur, le sommant de quitter la Prusse et l’ensemble des États allemands de la future “ Confédération du Rhin ”. Napoléon refuse, l’affrontement est inéluctable... Le Roi de Prusse donne aussitôt l’ordre de mobilisation et trois principales armées prussiennes sont constituées.
Le 13 octobre, à la tombée de la nuit, Napoléon arrive devant Iéna que les Prussiens viennent d’abandonner. Il croit avoir affaire à la majorité de l’armée ennemie, mais les forces qu’il a devant lui ne représentent que l’arrière- garde de celle-ci. L’Empereur improvise aussitôt une manœuvre inverse de celle d’Austerlitz : il conquiert, à l’insu de son ennemi, un plateau qui lui assure une situation dominante. Il surplombe ainsi l’armée prussienne concentrée juste devant lui. Napoléon place ses troupes avec de gauche à droite, les troupes d’Augereau, de Lannes, de Ney et enfin de Soult. Au total ce sont 56 000 hommes et 180 canons que l’Empereur met en place. À 6 heures, Napoléon donne l’ordre d’attaquer. Les Prussiens, mal réveillés et ébahis, s’attendent à voir débarquer les Français sur leur droite. La surprise des Prussiens est totale lorsqu’ils voient surgir du brouillard des hommes de l’armée de Napoléon qui encerclent leurs flancs. Après une heure de violents combats, les deux premiers villages tombent aux mains des Français. L’ armée progresse rapidement, sur toute la ligne, les Français sont portés par le cri de “  Vive l’Empereur !”. Malgré les efforts des Prussiens, les divisions décrochent les unes après les autres, abandonnant leur artillerie. À 16 heures, la bataille d’Iéna peut être considérée comme terminée. L’armée prussienne, si vantée et redoutée, est anéantie par la Grande Armée de Napoléon au terme d’une campagne époustouflante. En une seule journée, la Prusse perd des milliers d’hommes et toute son artillerie. À quelques kilomètres de là, le maréchal Davout avec une audace inouïe, vient de battre la majorité de l’armée prussienne à Auerstaedt, transformant ainsi cette victoire en triomphe !
Berlin se retrouve sans défense et l’Empereur Napoléon y pénètre le 27 octobre en vainqueur. 

Le saviez-vous ? 

Construit sur l’initiative de l’Empereur Napoléon 1er, le pont d’Iéna célèbre la victoire sur la Prusse à Iéna en 1806. Réalisé par l’ingénieur Corneille Lamandé entre 1806 et 1813, il est composé de 5 arches de 28 mètres chacune. De grands aigles impériaux sculptés, sont fixés sur les flancs du pont. À la chute de l’empire en 1815, les Prussiens voulurent détruire le pont à cause du nom qu’il portait. On débaptisa le pont d’Iéna en “ pont des Invalides” et les aigles impériaux furent retirés. Le pont a aujourd’hui retrouvé son nom et ses aigles !

Vos garanties & Avantages Collectionneur
  • Spécialiste de la numismatique depuis plus de 40 ans
  • Une sélection rigoureuse par des experts confirmés
  • Un service de qualité et personnalisé
  • Satisfait ou Remboursé