Charles V (1338-1380)
  • Charles V (1338-1380)
  • Charles V (1338-1380) Revers

Charles V (1338-1380)

Descriptif
1550692
17€80

star_border
Description

Métal : Cupronickel
Diamètre : 41 mm
Poids : 31g
Tranche : cannelée
Présentation : sous capsule

L’histoire garde de Charles V l’image d’un roi bon et savant, plus connu sous le nom du “Roi sage”. Souverain habile, Charles V est sans doute le roi médiéval qui manifeste l’intérêt le plus vif et le goût le plus sûr pour les oeuvres d’art. Il enrichit considérablement la bibliothèque royale, il transforme le vieux donjon du Louvre et installe dans une des tours une bibliothèque dite “librairie ”, qui s’enrichit rapidement de manuscrits précieux et de textes rares. Son règne marque la fin de la première partie de la guerre de Cent Ans : il réussit à récupérer toutes les terres perdues par ses prédécesseurs, restaure l’autorité de l’État et relève le royaume de ses ruines.

Fils de Jean II le Bon et de Bonne de Luxembourg, Charles duc de Normandie succède à son père en 1364. Alors que l’Europe du Moyen Âge est déchirée par la guerre de Cent Ans, il est sacré Roi de France à Reims, avec la reine Jeanne de Bourbon, sa femme, le 19 mai 1364. Il règne sous le nom de Charles V.

Ayant dû depuis longtemps s’intéresser aux affaires du royaume, il tire avec intelligence les leçons de son expérience et de celle de son père. Mais dès son avènement, il se heurte à la révolte de Charles “le Mauvais” à propos de la succession du duché de Bourgogne. Les troupes royales commandées par Du Guesclin, prennent Mantes et Meulan : Charles “le Mauvais” subit la défaite de Cocherel et signe ensuite le traité d’Avignon avec le roi Charles V.

Le maintien de l’ordre intérieur renforce l’autorité royale et permet le redressement de la situation économique bouleversée par la guerre. Entouré de conseillers avertis, Charles établit alors des impôts permanents, renforce les institutions monarchiques et relève la monnaie. La diversité des monnaies et l’introduction de pièces étrangères que la guerre a mises en circulation, gênent beaucoup le commerce. Le roi ordonne donc une refonte générale, afin que l’or et l’argent aient une valeur à peu près identique à celle que ces métaux avaient sous Philippe de Valois. Il crée également une armée permanente, une nouveauté pour l’époque, et s’attèle à débarrasser le pays des bandes de pillards.

Tout au long de son règne, il n’aura de cesse de chasser les Anglais hors du royaume en s’appuyant sur le sentiment national naissant. Sur le plan religieux, le soutien de Charles V à l’élection en 1378 du pape Clément VII par les cardinaux français contre celle du pape Urbain VI par les cardinaux italiens, déclenchera le grand schisme d’Occident.

Bien que victorieux sur tous les fronts, le roi s’affaiblit, sa santé est fragile, il souffre en permanence du dos, et la mort de la reine l’affecte douloureusement. Il meurt à quarante trois ans, deux mois après Du Guesclin, le 16 septembre 1380, laissant à son fils une France bien plus puissante que celle dont il avait hérité. Son corps est inhumé avec celui de sa femme dans la basilique de Saint-Denis. Son épitaphe est la suivante : “Cy gist le roy Charles le Quint, sage et éloquent...”. Sa tombe, comme celle de tous les princes et dignitaires reposant en la basilique, est profanée par les révolutionnaires en 1793.

Charles V un grand bâtisseur

Charles V fait aménager, construire et restaurer un grand nombre de monuments : églises et chapelles, abbayes et couvents, châteaux et palais comme le Louvre et d’autres résidences parisiennes, l’hôtel Saint-Pol avec sa ménagerie aux lions ou le château de Vincennes et sa chapelle, des remparts, des ponts.... Ces grandes entreprises sont souvent restées inachevées et ont presque entièrement disparu.

Vos garanties & Avantages Collectionneur
  • Spécialiste de la numismatique depuis plus de 40 ans
  • Une sélection rigoureuse par des experts confirmés
  • Un service de qualité et personnalisé
  • Satisfait ou Remboursé