2004- L'Europe des 25- Cupronickel - Avers
  • 2004- L'Europe des 25- Cupronickel - Avers
  • 2004- L'Europe des 25- Cupronickel - Revers

2004 - L'Europe des 25

Descriptif
7513561
18€80

star_border
Description

Métal : Cupro-nickel
Diamètre : 41 mm
Poids : 31 g
Tranche : cannelée
Présentation
: sous capsule

2004 L’EUROPE DES 25

Dès sa création, la Communauté européenne, devenue Union européenne depuis le traité de Maastricht, avait pour vocation de s’étendre à l’ensemble des pays européens. Aux six Etats membres d’origine (RFA, Belgique, France, Italie, Luxembourg et Pays-Bas) se sont déjà joints, en 1973, le Danemark, l’Irlande et le Royaume-Uni. En 1981, la Grèce a rejoint la CEE, puis l’Espagne et le Portugal en 1986 et enfin l’Autriche, la Finlande et la Suède en 1995.

Avec la fin de la Guerre Froide, la dislocation de l’URSS et de ses pays satellites, et la démocratie qui a remplacé l’ère soviétique pour la plupart des pays de l’ex-pacte de Varsovie, c’est avec une certaine logique que l’Union européenne pouvait penser à son élargissement vers l’Est.

C’est donc le 1er mai 2004 que dix nouveaux pays ont fait leur entrée dans l’Union européenne, laquelle est passée d’un coup de 15 à 25 Etats membres.

Ces nouveaux membres sont : Chypre, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Malte, Pologne, République tchèque, Slovaquie et Slovénie.

Sur ces dix nouveaux pays, huit sont d’anciens pays communistes ou d’anciennes Républiques soviétiques. Quant à Chypre, sa position est pour le moins singulière : en effet, l’île est séparée en deux. La zone sud est grecque tandis que la zone nord, séparée par la ligne Attila, est occupée par l’armée turque depuis 1974. Seule la zone sud est entrée dans l’Union le 1er mai.

Cette nouvelle entrée est le résultat de près de dix années d’efforts et de négociations entre l’Union européenne et les pays candidats. L’Union a dû ajuster, non sans mal, ses institutions à ses nouvelles dimensions, prévoir une Constitution, et les nouveaux Etats ont, bon gré, mal gré, entrepris une transition politique et économique parfois douloureuse pour satisfaire aux critères d’adhésion (stabilité des institutions, garantie de la démocratie, respect des droits de l’homme, économie de marché viable, respect des libertés fondamentales…).

Avec 455 millions d’habitants, soit 7,3 % de la population mondiale, l’Union européenne est devenue le troisième ensemble démographique mondial, derrière la Chine et l’Inde. Son produit intérieur brut s’élève à 9 600 milliards d’euros (pour 11 000 pour les USA) et sa part dans le commerce mondial avoisine les 20 %.

L’élargissement a apporté à l’Union européenne de nouveaux défis à relever. Deux des plus importants consistent à infléchir la baisse de la natalité (seulement 16,8 % de la population européenne a moins de 15 ans) et la lutte contre le chômage (le taux de chômage des “15” était de 8 %, il est passé à 14 % avec l’arrivée des dix nouveaux pays).

D’autres travaux non moins importants attendent aussi le Parlement européen : l’élargissement de la Zone Euro paraît inévitable (sur 25 pays, seulement 12 ont l’Euro pour monnaie commune), et pourquoi pas une armée européenne commune ?

Mais il semble que cette Europe des 25 n’est que provisoire : la Bulgarie et la Roumanie sont candidates pour leur future entrée en 2007. Quant à la Turquie, elle a annoncé sa candidature et a déjà entamé des négociations…

Vos garanties & Avantages Collectionneur
  • Spécialiste de la numismatique depuis plus de 40 ans
  • Une sélection rigoureuse par des experts confirmés
  • Un service de qualité et personnalisé
  • Satisfait ou Remboursé