Trésor du patrimoine utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur service (en savoir plus). En continuant votre navigation sur ce site vous déclarez accepter leur utilisation.
J'accepte [ X ]
-40%
Envoyer, partager :  
Imprimer :
Envoyer à un ami :
 

L'Amérique se joint aux Alliés

Métal : Bronze massif, argenté
Diamètre : 68 mm
Poids : 180 g
Présentation : sous boite
Atelier de gravure : Monnaie de Paris

Elu à la Maison Blanche le 5 novembre 1912, Thomas Woodrow Wilson souhaite à tout prix éviter que les Etats-Unis ne soient entraînés dans la tourmente qui risque de se lever en Europe. Il songe notamment au maintien de l'unité nationale d'un pays très jeune, dont un habitant sur quatre est né à l'étranger ou de parents venus de l'un des deux blocs antagonistes. Ses tentatives pour prévenir la catastrophe en Europe sont anéanties par l'attentat de Sarajevo.

Le torpillage du Lusitania et la mort de 128 Américains dressent l'opinion contre l'Allemagne, mais les Américains sont massivement pacifistes en 1916, année de l'élection présidentielle qui donne à Wilson un second mandat. Le président est réélu sur un programme résolument neutraliste.

C'est la décision allemande, annoncée en février 1917, de déclencher la "guerre sous-marine à outrance" qui va faire évoluer les choses, puis l'attaque du Vigilentia, qui sera suivie le 6 avril 1917 du vote par le Congrès de l'entrée en guerre. Un vote acquis à une large majorité après l'interception d'un télégramme envoyé par le secrétaire d'Etat allemand aux Affaires étrangères à son ambassadeur au Mexique, dans lequel il suggère de préparer une alliance tournée contre les Etats-Unis, une alliance à laquelle pourrait ultérieurement s'associer le Japon, invité à abandonner l'Entente contre la promesse de conquêtes dans le Pacifique.

A ce moment, les Etats-Unis ne disposent que de peu de moyens pour faire la guerre. Ils n'ont qu'une armée de métier aux effectifs réduits dont les seules expériences du combat ont été acquises contre les Indiens, les rebelles philippins, les Espagnols de Cuba ou les hors-la-loi mexicains de Pancho Villa. Elle ne semble pas en mesure de soutenir une guerre lointaine impliquant un engagement massif. L'Amérique va pourtant relever le défi et faire en quelques mois la preuve de son efficacité.

Voté le 18 mai 1917, le "Selective Service Acte" institue la conscription de tous les citoyens de 21 à 30 ans. Il permet de porter les effectifs de l'armée de 200.000 hommes en février 1917 à quatre millions de soldats en novembre 1918. Le gouvernement décrète par ailleurs "la mobilisation de toutes les ressources de la nation" : répartition des matières premières et des ressources énergétiques, reconversions industrielles, programme d'aide alimentaire à l'Europe ...

Pour les alliés de l'Entente, l'entrée en guerre américaine arrive au bon moment. La chute du tsarisme et les incertitudes qui pèsent sur l'avenir de la Russie, l'échec de l'offensive du Chemin des Dames et les mutineries qui suivent, l'agitation sociale et la fin de l'Union sacrée ont de quoi faire douter les plus optimistes. Dans ce contexte, l'intervention américaine ranime l'espoir des hommes et la certitude des gouvernants qu'avec le temps "on les aura". Pétain peut décider que, désormais, il "attend les Américains et les tanks". Les Américains arrivent également au bon moment pour renflouer les finances des Alliés. Quand Wilson annonce que l'Amérique entre en guerre "avec toutes ses forces", cela signifie aussi les moyens nécessaires à la poursuite de la guerre : dix milliards de dollars d'avril 1917 à juin 1920. La mise à la disposition de l'Entente de la marine marchande américaine et les performances des chantiers navals d'outre-Atlantique vont rapidement limiter les effets de la guerre sous-marine allemande.

L'entrée en guerre des Etats-Unis aux côtés des Alliés sera déterminante. Les offensives de 1918 font apparaître le nouveau rapport des forces. Pour les Allemands dorénavant, la poursuite de la guerre équivaudrait à un suicide.


33,00 € 33,00 € 55,00 €
Quantité :

Référence 7345567

Date de mise à jour : 08/12/2014
Paiement sécurisé