Trésor du patrimoine utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur service (en savoir plus). En continuant votre navigation sur ce site vous déclarez accepter leur utilisation.
J'accepte [ X ]
Envoyer, partager :  
Imprimer :
Envoyer à un ami :
 

La Libération des camps de concentration

Métal : Cupronickel
Diamètre : 41 mm
Poids : 31 g
Tranche : cannelée
Présentation : sous capsule

 

Créés dès l’arrivée au pouvoir d’Hitler – Dachau est ouvert en mars 1933 – les camps d’internement sont tout d’abord destinés à accueillir les ennemis du Reich : socialistes, communistes, asociaux, etc. où ceux-ci sont contraints de travailler tout en étant totalement déshumanisés. Suite à l’invasion de l’U.R.S.S. en juin 1941, les Einsatzgruppen, qui dépendent de la SS, commencent à réunir les Juifs d’Europe de l’Est, qu’ils fusillent en masse. En décembre 1941, les gaz d’échappement sont utilisés pour la première fois, à Chelmno, en Pologne, pour assassiner des Juifs et, le 20 janvier 1942, lors de la “conférence de Wannsee” présidée par Reinhard Heydrich, il est finalement décidé d’organiser le transport et la mise à mort de tous les Juifs d’Europe. Plusieurs camps de la mort sont alors bâtis dans la foulée pour les gazer dès leur arrivée en utilisant du monoxyde carbone ou du zyklon B. 

Les Alliés sont mis au courant de l’existence de ces camps dès 1942, mais n’interviennent pas. Il faut attendre juillet 1944 pour qu’un premier camp de concentration – Majdanek – soit libéré par l’Armée rouge. Les troupes russes découvrent ensuite Belzec, Sobibor et Treblinka, mais ceux-ci ont été démantelés en 1943 après avoir été utilisés pour exterminer les Juifs polonais. Le 27 janvier 1945, les Soviétiques découvrent le plus grand de tous les camps d’extermination : Auschwitz- Birkenau. Peu de temps auparavant, les gardiens SS ont dynamité les chambres à gaz et entraîné la plupart des détenus dans de terribles “marches de la mort”, en plein hiver, et au cours desquelles la plupart d’entre eux sont décédés. 7 000 rescapés sont néanmoins libérés par les Russes. Le 11 avril, c’est au tour des Américains de libérer le camp de Buchenwald. Ils y découvrent 20 000 prisonniers qui ressemblent davantage à des squelettes qu’à des êtres humains. Puis ce sera Dachau et Mauthausen. À la mi-avril, les Britanniques entrent dans Bergen-Belsen et y trouvent 60 000 rescapés. 

Dans tous les camps libérés, les troupes alliées se retrouvent face à d’innombrables tas de cadavres. On estime aujourd’hui que près de 6 millions de Juifs ont été assassinés dans les camps de la mort, ainsi que 800 000 autres détenus (tziganes, homosexuels, etc.).

Pièce colorisée à l’avers

24,50 € 24,50 €
Quantité :

Référence 1550985

Date de mise à jour : 13/04/2016
Paiement sécurisé