Trésor du patrimoine utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur service (en savoir plus). En continuant votre navigation sur ce site vous déclarez accepter leur utilisation.
J'accepte [ X ]
-38%
Envoyer, partager :  
Imprimer :
Envoyer à un ami :
 

"D-Day" - 6 juin 1944

Métal : Cupronickel – impression colorisée sur l'avers
Diamètre : 41 mm
Poids : 31 g
Tranche : cannelée
Présentation : sous capsule

Après avoir hésité à cause d’une météo incertaine, Dwight Eisenhower décide de lancer l’opération Overlord ! Le soir du 5 juin 1944, à 22h15, la BBC à Londres diffuse le vers du poème de Verlaine “Les sanglots longs des violons de l’automne blessent mon cœur d’une langueur monotone”. C’est le signal destiné à la Résistance française pour passer à l’action. Ses différents groupes effectueront un travail fantastique de sabotage des installations et des moyens de communication de l’ennemi, désorganisant ainsi la défense allemande et par conséquent, laissant du répit aux Alliés.

Ce sont d’abord 20 000 parachutistes qui, largués dans les secteurs stratégiques de Caen et du Cotentin, s’éparpillent dans toute la Normandie à cause d’une tempête. Cette manœuvre non prévue aura néanmoins un résultat positif : la désorientation de la défense allemande qui croit que toute la Normandie est envahie par les parachutistes.

C’est vers 5 heures du matin que le “Jour le plus long” commence. La plus formidable armada de toute l’histoire traverse la Manche et s’approche des côtes françaises. Les Alliés ont prévu cinq sites de débarquement : les Américains sur les plages à l’ouest (“Utah” et “Omaha”) et les Britanniques autour de Ouistreham (“Sword”), dans le secteur de Courseulles (“Juno”) et dans le secteur d’Arromanches (“Gold ”).

Les Allemands, passées la surprise et les premières heures de confusion, se reprennent et s’organisent. La 21ème Division Panzer prend position au sud-est de Caen et l’un de ses régiments pousse même jusqu’à la mer entre les secteurs de “Juno” et de “Sword”. Les 177 Français du commando Kieffer, épaulés par les Canadiens, prennent pied à Ouistreham et en chassent les Allemands.

Le secret dans lequel ont été tenus la date et le lieu exacts de l’opération fut l’une des clés du succès du Débarquement. Certes, les Allemands envisageaient depuis fort longtemps ce qu’ils appelaient “l’invasion”. En témoignent leurs systèmes défensifs tels que le Mur de l’Atlantique et les rampes de lancement des fusées V1 et V2 nouvellement mises en place. Mais l’état-major allemand n’a jamais su de façon certaine, l’heure et le jour du Débarquement. Il resta persuadé que l’opération du 6 juin n’était qu’une feinte et que l’attaque principale se ferait dans le Pas-de-Calais. Au total, 155 000 hommes ont débarqué en Normandie pour la reconquête et la Libération de la France. En ce 6 juin 1944, des dizaines de milliers d’entre eux sont morts sur le sol normand : plus de 70 ans après, ils n’ont pas été oubliés.

15,00 € 15,00 € 24,50 €
Quantité :

Référence 1550978

Date de mise à jour : 06/04/2016