Trésor du patrimoine utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur service (en savoir plus). En continuant votre navigation sur ce site vous déclarez accepter leur utilisation.
J'accepte [ X ]
Envoyer, partager :  
Imprimer :
Envoyer à un ami :
 

Charles de Gaulle: l'appel du 18 Juin

Métal : Cupronickel
Diamètre : 41 mm
Poids : 31 g
Tranche
: cannelée
Présentation
: sous capsule


18 juin 1940, premier discours radiophonique du général de Gaulle allumant la flamme de la résistance française. La France métropolitaine se trouvant partiellement occupée, c'est de l'étranger et sur les terres d'Empire que se poursuit le combat, aux côtés des Alliés. De Londres où il s'établit, de Gaulle acquiert rapidement la reconnaissance de W. Churchill qui voit en lui le «Chef des Français Libres».

Son premier combat sera radiophonique et à travers ses discours quasi quotidiens à la radio de Londres, il s'emploie aux ralliements des gouverneurs et pro-consuls des colonies françaises : Tahiti répond la première à son appel le 2 août 40, suivie dans le même mois du Tchad, du Cameroun, du Congo, de l'Oubangui. Le 27 octobre, de Gaulle crée le Conseil de Défense de l'Empire consacrant ces différents ralliements. Fin 40, seuls l'Afrique du nord et le Levant restent sous contrôle de Vichy. En mars 1941, de Gaulle quitte Londres pour l'Afrique où commencent pour lui d'innombrables escales donnant lieu à l'inspection de troupes et à des entretiens diplomatiques confortant ainsi sa position de chef dans la Résistance Française auprès des Alliés. De Gaulle prend conscience que la reconquête de la France ne sera pas seulement l'oeuvre d'une force militaire extérieure mais aussi de ces mouvements de résistance intérieure avec lesquels il commence à prendre contact par l'intermédiaire de Jean Moulin. En septembre 41, il crée le Comité National Français organisant les pouvoirs publics de la France Libre qu'il s'attachera à faire reconnaître par les Alliés et les Russes. Le 8 novembre 1942, c'est le débarquement anglo-américain en Afrique du Nord. Après de longues discussions, une co-présidence s'établit pour le Comité Français de la Libération Nationale entre le général Giraud représentant du Maréchal Pétain et le général de Gaulle qui s'imposera rapidement comme le seul chef de cet embryon de gouvernement soutenu par la reconnaissance exclusive des mouvements de résistance intérieure. La résistance s'intensifie sur le territoire français et devant l'imminence du débarquement allié en Normandie, le général de Gaulle transforme le CFLN en Gouvernement Provisoire de la République Française (GPRF) qui aura pour tâche de représenter la souveraineté nationale des territoires libérés en France.

Le 6 juin 1944, c'est le débarquement allié et le 14, le général de Gaulle pose le pied sur le sol français. Le 25 août, l'armée allemande capitule à Paris et le 26 le général de Gaulle fait son entrée dans la capitale, acclamé par les Parisiens. Président du Gouvernement provisoire, il s'attache à faire renaître l'ordre dans les provinces françaises. Il sera officiellement reconnu dans ses fonctions par les Alliés le 24 octobre 1944. Après la capitulation sans condition de l'Allemagne le 8 mai 1945, le général de Gaulle s'attache à rendre à la France sa position sur l'échiquier international, à restaurer l'unité intérieure, à bâtir de nouvelles bases institutionnelles au gouvernement français.

17,80 € 17,80 €
Quantité :

Référence 1550756

Date de mise à jour : 06/01/2016
Paiement sécurisé