Trésor du patrimoine utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur service (en savoir plus). En continuant votre navigation sur ce site vous déclarez accepter leur utilisation.
J'accepte [ X ]
Envoyer, partager :  
Imprimer :
Envoyer à un ami :
 

Marie-Antoinette (1755 -1793)

Métal : Cupronickel
Diamètre
: 41 mm
Poids
: 31g
Tranche : cannelée
Présentation
: sous capsule


Princesse autrichienne et épouse de Louis XVI, Marie-Antoinette reste l'une des plus célèbres reines de France. Légende noire pour ceux qui détestent “l'Autrichienne” ou la reine hautaine qui propose au peuple manquant de pain de manger de la brioche, Marie-Antoinette demeure l'un des personnages les plus fascinants de l'histoire de Versailles. Dédiée à l'organisation des divertissements de la cour, réticente au cérémonial imposé par sa fonction… la reine s'attire peu à peu les foudres de l'opinion publique.

Fille de l'empereur François 1er et de l'impératrice Marie-Thérèse, Marie-Antoinette est née le 2 novembre 1755 à Vienne. Dès sa quinzième année, au sortir d'une enfance privilégiée et libre, où la danse et la musique occupent une place importante, la jeune Autrichienne est conduite à Versailles pour épouser le dauphin. Cette union suscite pourtant quelques réticences dans l'opinion publique, marquée par des années de guerre contre l'Autriche.

Lorsque le roi Louis XV meurt le 11 mai 1774, Marie-Antoinette devient Reine de France et de Navarre. Elle est âgée de 18 ans. Toujours sans héritier à offrir à la France et toujours considérée comme une étrangère, celle que l'on surnomme “l'Autrichienne” devient, dès l'été 1777, la cible de premières chansons hostiles qui circulent de Paris jusqu'à Versailles. Marie-Antoinette s'ennuie et se distrait dans un tourbillon de festivités, de bals, de spectacles et de représentations théâtrales dans lesquelles elle joue elle-même. La reine adore le théâtre au point d'oser faire jouer au Petit Trianon “Le Mariage de Figaro” de Beaumarchais pourtant interdit par le roi...

Bien que belle Marie-Antoinette est délaissée par Louis XVI et l'héritier tant désiré tarde à voir le jour. La reine devra attendre huit ans, pour donner naissance à son premier enfant, une fille, la petite “ Madame Royale”. Quelques années plus tard, le 22 octobre 1781, elle met au monde un dauphin, tant désiré : Louis-Joseph Xavier- François. Le dauphin fut baptisé sous les prénoms du frère aîné de Louis XVI. Marie-Antoinette adore ce fils dont toute la cour avait tant souhaité la naissance, mais malade, il meurt à l'âge de 7 ans à Meudon en 1789. C'est son frère cadet Louis Charles de France surnommé “Chou d'amour” qui lui succèdera comme dauphin de France.

Lorsque la Révolution française éclate, Marie-Antoinette pousse le roi à résister. Toujours dans un état d'esprit combatif, elle convainc son époux de s'enfuir, et le 20 juin 1791, la famille royale s'évade de Paris. Mais ils sont finalement interceptés à Varennes et ramenés vers la capitale dans une atmosphère particulièrement tendue. Sous la pression, Louis XVI approuve la Constitution le 14 septembre 1791, mais les rumeurs d'une éventuelle guerre conduite par Léopold II, (Empereur du Saint Empire romain germanique), contre la France ravivent la haine du peuple à l'égard de la reine.

Enfermée au Temple en août 1792, elle sera transférée à la Conciergerie et jugée au lendemain de l'exécution du roi le 21 janvier 1793. Marie-Antoinette sera condamnée à mort pour haute trahison. Elle sera guillotinée le 16 octobre 1793, sur l'actuelle place de la Concorde. En 1815, ses restes sont déposés dans la basilique Saint-Denis.

1755 : Naissance de Marie- Antoinette à Vienne
1774 : Reine de France et de Navarre
1792 : La reine et ses proches sont enfermés au Temple
1793 : Exécution de la reine à Paris

Le saviez-vous ?
En 1785, un somptueux collier avait été proposé à la reine Marie-Antoinette par deux joailliers, mais elle l'avait refusé devant l'énormité de la somme qui correspondait au prix de deux vaisseaux de guerre ! La comtesse de La Motte, fit croire au cardinal de Rohan, que la reine souhaitait ce collier et le chargeait de l'acquérir secrètement. Les joailliers confièrent alors le collier à la comtesse de la Motte dont le mari s'empressa de vendre les diamants en Angleterre. Le scandale éclata le 15 août 1785, les escrocs furent arrêtés et le roi confia l'affaire au Parlement. Si le cardinal de Rohan fut relaxé, la reine, peu aimée du peuple, fut calomniée. Cette affaire contribua certainement à la chute de la monarchie.

LIVRAISON OFFERTE(1)
DÈS 149€ D’ACHATS
LIVRAISON
SÉCURITÉ
PAIEMENT
SÉCURISÉ
PAIEMENT EN
4X SANS FRAIS
SATISFAIT
OU REMBOURSÉ
7 JOURS SUR 7
DE 8H À 20H