Trésor du patrimoine utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur service (en savoir plus). En continuant votre navigation sur ce site vous déclarez accepter leur utilisation.
J'accepte [ X ]
Envoyer, partager :  
Imprimer :
Envoyer à un ami :
 

Bataille de Friedland

Métal : Cupronickel
Diamètre : 41 mm
Poids : 31g
Tranche : cannelée
Présentation : sous capsule

Quelques mois après la sanglante et indécise bataille d’Eylau, Napoléon ordonne à son armée de repasser la rivière de la Passarge. La position acquise se révèle capitale pour couvrir le siège de Dantzig que l’Empereur se refuse de laisser derrière lui. Début juin 1807, les armées françaises et austro russes se font de nouveau face, mais les troupes de Napoléon n’ont que 25 000 hommes à opposer aux 56 000 soldats russes. En début d’après-midi du 14 juin 1807, les deux armées sont fin prêtes à livrer bataille…

La bataille

Acculés à la rivière Alle et massés devant Friedland, les Russes forment un demi-cercle dont la Grande Armée occupe la circonférence. C’est une des manoeuvres préférées de l’Empereur : briser le centre pour battre séparément les deux ailes. La ville prise, les ponts détruits pour couper la retraite de l’ennemi… Napoléon n’aura plus qu’à culbuter les Russes à la rivière. Bonaparte voit donc immédiatement le parti qu’il peut tirer de cette position et répond à ceux qui lui conseillent de repousser l’assaut au lendemain vu l’heure tardive : « Non, on ne surprend pas deux fois l’ennemi en pareille faute ! ». Napoléon dispose ainsi, de gauche à droite, la cavalerie de Grouchy et Nansouty, le Corps de Mortier, le Corps de Lannes, la cavalerie de Latour-Maubourg, et enfin le Corps de Ney. L’attaque commence vers 17 heures. Napoléon saisissant le bras du maréchal Ney et en désignant le village de Friedland, lui ordonne : « Voilà votre but, marchez sans regarder autour de vous, pénétrez dans cette masse épaisse quoi qu’il puisse vous en coûter, entrez dans Friedland, prenez les ponts et ne vous inquiétez pas de ce qui pourra se passer à droite, à gauche ou à l’arrière. L’armée et moi sommes là pour y veiller. » Ney part aussitôt au galop pour organiser son attaque et avance en direction du clocher de Friedland. La bataille est sanglante, on se bat à l’entrée de Friedland, dans les rues, dans les maisons. Pendant ce temps, Napoléon envoie Mortier et Lannes attaquer l’aile droite russe (quatre divisions, commandées par le général Gortschakov), tout en leur ordonnant de modérer leur ardeur habituelle. Il ne s’agit en effet, par cette manoeuvre, que de donner à Ney le temps, après s’être rendu maître de Friedland et de ses ponts, d’envelopper les derrières de cette aile droite et de lui couper en retraite. Les pertes sont nombreuses dans les deux camps, mais l’armée de Napoléon ne vacille pas et sous cet ouragan de projectiles, les Russes ébranlés et désemparés sont enfin rejetés sur Friedland et leur artillerie réduite au silence. À 22 heures 30, la bataille est terminée. Cette magnifique victoire permet la paix de Tilsitt (accord signé entre Napoléon et Alexandre Ier de Russie le 8 juillet) et l’alliance russe. Quelques jours plus tard le 16 juin, Napoléon s’empare de Koenigsberg.

14 JUIN 1807 : BATAILLE DE FRIEDLAND.
16 JUIN 1807 : ENTRÉE DES FRANÇAIS À KOENIGSBERG.
8 JUILLET 1807 : SIGNATURE DU TRAITÉ DE TILSITT.

LE SAVIEZ-VOUS ?

La drôle de paix de Tilsit – 7 juillet 1807

C’est sur un radeau au milieu du Niémen à Tilsit que L’Empereur Napoléon 1er et le tsar Alexandre 1er se rencontrent. Quelques heures seulement suffirent pour édifier ce radeau sur lequel est construit un pavillon de 4 mètres sur 6, à deux entrées, pavoisé aux couleurs des deux Nations, orné de magnifiques draperies et d’ameublement. Lors de la rencontre, les deux Empereurs s’embrassèrent et Alexandre 1er aurait alors dit à Napoléon « Sire, je hais autant les Anglais que vous » et Napoléon de répliquer « En ce cas, la paix est faite ! ».

LIVRAISON OFFERTE(1)
DÈS 149€ D’ACHATS
LIVRAISON
SÉCURITÉ
PAIEMENT
SÉCURISÉ
PAIEMENT EN
4X SANS FRAIS
SATISFAIT
OU REMBOURSÉ
7 JOURS SUR 7
DE 8H À 20H