Trésor du patrimoine utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur service (en savoir plus). En continuant votre navigation sur ce site vous déclarez accepter leur utilisation.
J'accepte [ X ]
Envoyer, partager :  
Imprimer :
Envoyer à un ami :
 

Marie-Antoinette à la Guillotine

  • Diamètre : 41 mm

Métal : Cupronickel
Diamètre : 41 mm
Poids : 31 g
Tranche : cannelée
Présentation : sous capsule

Toute la vie de Marie-Antoinette fut un cortège de déconvenues et de drames.
Dès son plus jeune âge, sa mère, l’impératrice d’Autriche Marie-Thérèse,met le mariage de ses enfants au service de sa politique.
Elle veut réconcilier les Habsbourgs et les Bourbons pour faire face
à la Prusse et l’Angleterre.
Le mariage de Marie-Antoinette avec le dauphin, le futur Louis XVI, doit être l’apothéose de cette politique.
À l’âge de quatorze ans, en avril 1770, la jeune princesse quitte la cour de Vienne pour la France.
Tous ses titres et biens, venant de son pays d’origine, même ses vêtements, lui sont retirés.
Elle se rend ensuite, le 16 mai, à la cérémonie de son mariage.

Dès son arrivée, la jeune dauphine, surnommée “l’Autrichienne”, s’attire l’inimitié d’une partie de la cour. Elle a du mal à s’habituer à sa nouvelle vie. Son esprit ne s’ouvre pas à la cour de France et au libertinage de Louis XV et sa maîtresse la comtesse Du Barry. Quant à son mari, il l’aime, mais lui préfère ses parties de chasse. Très vite, elle est manipulée par les filles de Louis XV, qui vont faire de la Du Barry son ennemie. Marie-Antoinette ressortira humiliée de cet incident. Dépourvue de culture politique, elle est également manipulée par sa propre mère, qui entretient une correspondance secrète avec l’ambassadeur d’Autriche à Paris.

« L’Autrichienne » devient « Madame Déficit »

Dès 1777, Marie-Antoinette devient la cible des premières chansons qui circulent de Paris jusqu’à Versailles. Avec ses bijoux, toilettes et les fêtes dispendieuses qu’elle donne au Petit Trianon, elle se fait d’ennemis tant à Verasilles que dans l'esprit du peuple, qui voit en elle toutes les causes de crise et de déficit du pays. Cela va présager de la suite de sa destinée…

Le procès de la reine

En 1775, la célèbre “affaire du collier de la reine” rompt définitivement la confiance du peuple. Un fait encore conforté, lors de la Révolution, par la tentative de fuite à Varennes. 9 mois après l’exécution de Louis XVI, le 21 janvier 1793, Marie-Antoinette comparaît devant le Tribunal révolutionnaire, le 3 octobre 1793. Contrairement au procès du roi, qui comportait une forme équitable, celui de Marie-Antoinette est incomplet. Pour charger l’accusation, on fait témoigner le dauphin contre sa mère, l’accusant d’inceste. On l’accuse aussi d’entente avec les puissances étrangères. La haute trahison est alors retenue. Fouquier-Tinville, l’accusateur public, réclame la mort et fait de l’accusée “l’ennemie déclarée de la nation française”. La condamnation à mort est prononcée le 16 octobre 1793, vers 4 heures du matin. Dans la matinée, la reine est menée, mains liées sur une charrette, de la Conciergerie jusqu’à la place de la Révolution, aujourd’hui place de la Concorde. À 12h15 : le couperet tombe. Marie-Antoinette est inhumée dans la fosse commune de la Madeleine. Ses restes et ceux de Louis XVI seront transférés en 1815 à la Basilique de Saint-Denis, avec les autres rois de France.

1793 : 3 octobre, comparution devant le Tribunal révolutionnaire.
1793 : 16 octobre, la condamnation à mort est prononcée.
1793 : Exécution ce même jour.

Le saviez-vous ?

Le peintre et révolutionnaire David est le témoin des derniers instants de la reine. Il en dessine un croquis resté légendaire. Cette femme qui avait 38 ans le jour de sa mort en paraissait 60. Selon les historiens c’est avec courage qu’elle monte à l’échafaud. Trébuchant sur le pied du bourreau Sanson, elle déclara : “ Excusez-moi, je ne l’ai pas fait exprès ”. Marie-Antoinette est sans doute la femme la plus célèbre et la plus controversée de l’histoire de France. Mais sa légende perpétue toujours, plus de deux siècles plus tard, son destin de reine martyre.

LIVRAISON OFFERTE(1)
DÈS 149€ D’ACHATS
LIVRAISON
SÉCURITÉ
PAIEMENT
SÉCURISÉ
PAIEMENT EN
4X SANS FRAIS
SATISFAIT
OU REMBOURSÉ
7 JOURS SUR 7
DE 8H À 20H