Trésor du patrimoine utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur service (en savoir plus). En continuant votre navigation sur ce site vous déclarez accepter leur utilisation.
J'accepte [ X ]
Envoyer, partager :  
Imprimer :
Envoyer à un ami :
 

La Fayette (1758-1794)

Métal : Cupronickel
Diamètre : 41 mm
Poids : 31 g
Tranche : cannelée
Présentation : sous capsule

Marie Joseph Gilbert de Motier naît au château de Chavaniac-Lafayette, en Haute-Loire, le 6 septembre 1757. Son père, marquis de La Fayette, colonel aux Grenadiers de France, est tué à l'âge de 26 ans sur le champ de bataille de Minden, en Westphalie le 1er août 1759. Sa mère quant à elle, meurt prématurément le 3 avril 1770, laissant orphelin le marquis de La Fayette qui n'a que 13 ans. C'est son arrière grand- père maternel, le marquis de La Rivière, ancien lieutenant général des Armées du Roi qui se charge de son éducation. Brillant, le jeune La Fayette étudie jusqu'en 1771 au collège du Plessis, futur Lycée Louis-le-Grand. Très vite, il montre un vif penchant pour l'indépendance et la liberté, deux maîtres mots qui vont guider son destin. C'est à cette époque qu'il entre dans l'Armée, qui va devenir pour lui une seconde famille, obtenant plus tard le prestigieux grade de général.

“Le héros de la liberté des deux mondes”

Dès 1771, le marquis de La Fayette prend fait et cause aux révoltes des colonies d'Amérique contre l'Angleterre. À l'âge de 20 ans, il embarque pour les États-Unis où il est reçu par les Insurgents comme le plus beau fleuron de la noblesse française. Il va convaincre les chefs de la Révolution américaine qu'il peut leur être utile. Il sait très habilement rendre populaire leur cause. Il revient en France comme le porte-drapeau des idées libérales. Sa participation à la Guerre d'indépendance des États-Unis va contribuer à sa célébrité, faisant de lui un authentique symbole : “Le Héros des deux mondes”.

Rentré à Paris en 1779, il décide Louis XVI à envoyer un corps expéditionnaire soutenir les sujets de la monarchie britannique révoltés. La Fayette a le sentiment que la Révolution américaine va avoir des conséquences en Europe. Anglais de culture, Américain d'idée, il est partisan d'une “démocratie royale”, mais il se trouve dans l'incertitude quant à la suite des événements. Il adhère à la franc-maçonnerie en 1784. Membre de l'Assemblée des Notables en 1787, il réclame la convocation des États généraux. Il saisit l'opportunité de défendre les réformes auxquelles il avait réfléchi : la suppression de la gabelle et la mise en liberté des personnes détenues pour cet impôt, réclama l'abolition des lettres de cachet et des prisons d'État et la révision des lois criminelles.

Porte-parole de l'aristocratie libérale – désireuse de réconcilier la royauté avec la Révolution – député de la noblesse d'Auvergne, il est élu aux États généraux. Ce “héros de la liberté des deux mondes” rêve de devenir un Washington français. Le 11 juillet 1789, il inaugura sa carrière parlementaire par la présentation d'un des projets de Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen. Mais l'Assemblée ne l'a pas retenu. Ce projet, emprunté à la déclaration d'indépendance des États-Unis d'Amérique, fut le premier témoin de cet esprit d'assimilation entre deux peuples différents. Après la prise de la Bastille, il est nommé par acclamations commandant de la Garde nationale. Mais les événements ne vont pas jouer en sa faveur.

Émigré de 1792 à 1800, il refuse tout poste officiel sous l'Empire. Député libéral sous la Restauration, mis à la tête de la Garde nationale en juillet 1830, il est le fondateur de la monarchie de juillet, dont il se détache rapidement. Personnage atypique, parmi les plus influents des débuts de la Révolution, il se retire définitivement de la vie politique. La Fayette meurt à Paris le 20 mai 1834.

1757 : Naissance en Haute-Loire
1777 : Partisan de la guerre d'indépendance de l'Amérique
1789 : Député aux États généraux
1834 : Mort de La Fayette à Paris

Le saviez-vous ?
C'est le général La Fayette, commandant de la Garde nationale, qui ordonne la démolition de la Bastille le 16 juillet 1789. Le 26 juillet, il présente aux électeurs de Paris les nouvelles couleurs nationales : la cocarde tricolore. Par sa fermeté, La Fayette sauve la vie à un grand nombre de personnes menacées par les fureurs populaires. Ce héros de la Révolution française et de la guerre d'indépendance américaine a été fait citoyen d'honneur des États-Unis en 2002, à titre posthume.

LIVRAISON OFFERTE(1)
DÈS 149€ D’ACHATS
LIVRAISON
SÉCURITÉ
PAIEMENT
SÉCURISÉ
PAIEMENT EN
4X SANS FRAIS
SATISFAIT
OU REMBOURSÉ
7 JOURS SUR 7
DE 8H À 20H