Trésor du patrimoine utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur service (en savoir plus). En continuant votre navigation sur ce site vous déclarez accepter leur utilisation.
J'accepte [ X ]
-55%
Envoyer, partager :  
Imprimer :
Envoyer à un ami :
 

Pie VII (1742-1823)

Métal : Cupronickel
Diamètre : 41 mm
Poids : 31g
Tranche : cannelée
Présentation : sous capsule

Issu d'une noble famille, Gregorio Luigi Barnaba Chiaramonti est né à Cesena dans les États pontificaux, le 14 août 1742. À l'âge de seize ans, il entre au Monastère de Santa Maria del Monte de Cesena et étudie la philosophie et la théologie, qu'il enseignera plus tard. Le 21 septembre 1765, il est ordonné prêtre. Quelques années plus tard, en 1783, il est nommé par le souverain pontife Pie VI évêque de Tivoli, puis élevé à la dignité de cardinal et d'évêque d'Imola en 1785.

À la mort du pape Pie VI en 1799, Rome étant occupée par les troupes françaises, c'est à Venise que les cardinaux tiennent un conclave pour lui trouver un successeur. Le 14 mars 1800, après 104 jours de conclave, Barnaba Chiaramonti est élu pape puis couronné le 21 mars suivant. C'est le 248ème successeur de Saint-Pierre. En hommage à son prédécesseur, il prend le nom de Pie VII. L' élu n'étant pas le favori de Bonaparte, le général refuse de donner l'autorisation de célébrer dans la basilique Saint-Marc la messe pontificale : elle a donc lieu dans l'église San Giorgio. Pie VII quitte Venise et rejoint Rome le 3 juillet de la même année : le nouveau pontife fait une entrée acclamée et solennelle dans la ville sainte.

Le pontificat de Pie VII est marqué par de nombreux conflits avec le Premier consul, puis Empereur, Napoléon 1er. Ce dernier, vainqueur à Marengo quelques temps plus tôt, est maître de la ville. Désireux d'apaiser les tensions issues de la période révolutionnaire, le Premier consul fait alors au souverain pontife quelques propositions afin de régler la question religieuse. Le 15 juillet 1801, Napoléon et Pie VII signent un Concordat qui déclare la religion catholique : “religion de la grande majorité des citoyens français” et abolit la loi de 1795 séparant l'Église de l'État. En contrepartie, le Saint-Siège reconnaît le Consulat et accepte que les évêques soient nommés par le Premier consul. La signature de ce concordat met fin à 10 ans de querelles entre le Vatican et la France, et assure le retour de la paix religieuse dans le pays.

Bien que Pie VII sacre Napoléon Empereur le 2 décembre 1804, Napoléon annexe tous les États pontificaux à l'Empire quelques années plus tard en 1809. Pie VII, de son palais du Quirinal où il est enfermé, excommunie Napoléon Bonaparte. En réponse à cet acte, dans la nuit du 5 au 6 juillet 1809, Pie VII est aussitôt arrêté et conduit par les troupes françaises à Savone. Pendant cinq années, le pape Pie VII résistera à Napoléon, même s'il est contraint de signer le Concordat de Fontainebleau en 1813. Il lui faut attendre la chute de Napoléon, pour qu'il puisse rentrer à Rome en 1814 où il consacra la fin de son pontificat à la restauration de ses États et de l'Église.

Victime d'une chute accidentelle le 6 juillet 1823, Pie VII décède le 20 août suivant après un long règne de 23 ans.

8,00 € 8,00 € 17,80 €
Quantité :

Référence 1550620

Date de mise à jour : 13/01/2012
LIVRAISON OFFERTE(1)
DÈS 149€ D’ACHATS
LIVRAISON
SÉCURITÉ
PAIEMENT
SÉCURISÉ
PAIEMENT EN
4X SANS FRAIS
SATISFAIT
OU REMBOURSÉ
7 JOURS SUR 7
DE 8H À 20H