Trésor du patrimoine utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur service (en savoir plus). En continuant votre navigation sur ce site vous déclarez accepter leur utilisation.
J'accepte [ X ]
Envoyer, partager :  
Imprimer :
Envoyer à un ami :
 

Citadelle de Carcassonne

Métal : Cupro nickel
Diamètre : 41 mm
Poids : 31 g
Tranche : cannelée
Présentation : sous capsule

La cité de Carcassonne, son château et ses remparts, témoignent de près de 2 500 ans d'histoire. Sur ce chef-d'oeuvre d'architecture militaire, le temps semble s'être arrêté pour l'éternité… À un habitat gaulois implanté au VIe siècle avant J.C. succéda l'époque romaine avec un centre urbain très actif. Au IVe siècle après J.C. la cité est dotée de remparts, dont les imposants vestiges apparaissent toujours aujourd'hui. C'est sur la façade ouest de cette fortification primitive que prend appui le château, construit au XIIe siècle par la famille des vicomtes Trencavel, avant d'être agrandi d'une enceinte un siècle plus tard. 52 tours rondes et 3 kilomètres de doubles remparts ont fait de cette place, qui était à l'époque une pièce maîtresse du dispositif de défense de la frontière franco-aragonaise, une forteresse imprenable.

Ville fortifiée historique, classée au patrimoine mondial de l'UNESCO

En 1659, lors de la signature du traité des Pyrénées, concluant la paix entre le royaume de France et celui d'Espagne, la cité de Carcassonne perd son importance stratégique militaire. Elle devient alors, successivement : arsenal, entrepôt d'armes et de vivres sous l'Ancien Régime et la Révolution. Devenue carrière de pierre au XIXe siècle, elle est sauvée de la démolition grâce à la mobilisation d'intellectuels carcassonnais et de Prosper Mérimée. Elle fait alors l'objet d'un immense chantier de restauration confié par l'État français à Eugène Viollet-le-Duc. Les remparts de Carcassonne, inscrits depuis 1997 au patrimoine mondial de l'UNESCO, font de cette cité médiévale la plus belle et la mieux conservée d'Europe.

VIe siècle La cité gauloise devient romaine
VIIe siècle Construction du château par le vicomte de Trencavel
XIXe siècle Restauration par Eugène Viollet-le-Duc
1997 Inscription au patrimoine mondial de l'UNESCO

Un immense chantier de restauration

Le XIXe siècle marque un changement de mentalité et une prise de conscience de l'État pour la protection des monuments historiques, afin de valoriser le patrimoine architectural français. La Cité de Carcassonne, laissée à l'abandon, va susciter l'intérêt et la mobilisation d'érudits audois et carcassonnais, tels Jean-Pierre Cros-Mayrevieille et Prosper Mérimée, inspecteur des monuments historiques. Un demi-siècle de travaux va être nécessaire pour restituer toute sa grandeur à ce magnifique ensemble de fortifications militaires. C'est le célèbre architecte Viollet-le-Duc, spécialiste de la restauration en France, qui est désigné pour mener à bien cet immense chantier, qui va s'avérer être une réussite. Aujourd'hui, la Cité de Carcassonne compte environ trois millions de touristes par an, faisant de ce lieu l'un des plus visités d'Europe.

LA CITÉ DE CARCASSONNE: TÉMOIN DE L'INQUISITION

Au XIIIe siècle, la ville traverse la période la plus sombre de son histoire. Le pape Grégoire IX confie à l'ordre des franciscains et des dominicains la mission de traquer sans merci les hérétiques. L'Inquisition est la dernière arme de l'Église pour venir à bout des cathares et des vaudois, que rien n'a pu éradiquer. En 1224, la papauté implante deux tribunaux en Languedoc, au coeur de la dissidence, l'un à Toulouse et l'autre à Carcassonne. Pour les « parfaits » (croyants cathares) de la ville, commence une terrible période de terreur. Habitués à vivre dans la clandestinité, les derniers cathares ont souvent bénéficié de la protection de la population. Mais les inquisiteurs ne reculent devant rien pour mener leur chasse aux sorcières : procès, cachot, supplices… et pour tous ceux qui refusent d'abjurer, c'est le bûcher ! Parmi les protecteurs des Cathares figuraient le vicomte Raimond- Roger de Trencavel à qui la cité doit alors sa prospérité. C'est lui qui fit édifier le château et la première muraille, qui encercle toujours la ville.

Un point important
Le XIXe siècle marque un changement de mentalité et une prise de conscience de l'État pour la protection des monuments historiques, afin de valoriser le patrimoine architectural français. La Cité de Carcassonne, laissée à l'abandon, va susciter l'intérêt et la mobilisation d'érudits audois et carcassonnais, tels Jean-Pierre Cros-Mayrevieille et Prosper Mérimée, inspecteur des monuments historiques. Un demi-siècle de travaux va être nécessaire pour restituer toute sa grandeur à ce magnifique ensemble de fortifications militaires. C'est le célèbre architecte Viollet-le-Duc, spécialiste de la restauration en France, qui est désigné pour mener à bien cet immense chantier, qui va s'avérer être une réussite. Aujourd'hui, la Cité de Carcassonne compte environ trois millions de touristes par an, faisant de ce lieu l'un des plus visités d'Europe.

LIVRAISON OFFERTE(1)
DÈS 149€ D’ACHATS
LIVRAISON
SÉCURITÉ
PAIEMENT
SÉCURISÉ
PAIEMENT EN
4X SANS FRAIS
SATISFAIT
OU REMBOURSÉ
7 JOURS SUR 7
DE 8H À 20H