Trésor du patrimoine utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur service (en savoir plus). En continuant votre navigation sur ce site vous déclarez accepter leur utilisation.
J'accepte [ X ]
Envoyer, partager :  
Imprimer :
Envoyer à un ami :
 

Le Mont-Saint-Michel

Métal : Cupronickel
Diamètre : 41 mm
Poids : 31 g
Tranche : cannelée
Présentation : sous capsule

Le Mont-Saint-Michel est un îlot de roche granitique situé en Basse-Normandie, dans une immense baie de 40000 hectares. C'est en l'an 708, qu'Aubert, alors évêque d'Avranches, reçoit la visite de l'archange Michel au cours d'un songe. Ce dernier lui ordonne de faire édifier un sanctuaire à l'image du Mont Gargano, en Italie. En l'an 709, Aubert choisit le Mont-Tombe pour y ériger la première chapelle qu'il dédie à saint Michel, et y installe une communauté d'une dizaine de moines. L'appellation du Mont-Tombe se transforme et devient le «Mont Saint-Michel au péril de la mer». De nombreux pèlerins chrétiens commencent à affluer de toute l'Europe et participent ainsi à sa renommée grandissante. Pendant deux siècles, grâce au mécénat des ducs de Normandie, la communauté de moines fera vivre et prospérer le Mont. En 966, le duc de Normandie, Richard Ier, établit une communauté de bénédictins sur le rocher. Au pied de l'abbaye, un village se construit. Les maisons, pour la plupart en bois, servent à accueillir les pèlerins. Au sommet du rocher, les moines, grâce à de nombreux dons, bâtissent une vaste église et plusieurs bâtiments annexes. À travers les siècles, l'abbaye ne cesse de s'agrandir et de s'enrichir.

Le Mont-Saint-Michel, classé monument historique

Aux XIVe et XVe siècles, la guerre de Cent Ans rend nécessaire la protection de l'abbaye par un ensemble de constructions militaires qui lui permet de résister à un siège de plus de trente ans. Devenue prison sous la Révolution et l'Empire, l'abbaye nécessite d'importants travaux de restauration à partir de la fin du XIXe siècle. Elle est confiée depuis 1874 au service des monuments historiques. Trois ans plus tard, sera construite la digue d'accès au Mont qui le met aujourd'hui en péril. Depuis, des projets de désensablement sont étudiés. La célébration du millénaire monastique en 1966 a précédé l'installation des Frères et des Soeurs des Fraternités monastiques de Jérusalem, en 2001, dans l'ancien logis abbatial, perpétuant la vocation première de ce lieu : la Prière et l'Accueil. Aujourd'hui, le Mont-Saint-Michel reçoit plus de 3 millions de visiteurs par an.

708 : Aubert, évêque d'Avranches, reçoit la visite de l'archange Michel 966 : Fondation de l'abbaye du Mont-Saint-Michel
1874 : Le Mont-Saint-Michel est classé monument historique
1979 : Inscription au Patrimoine mondial par l'UNESCO

À LA VITESSE D'UN CHEVAL AU GALOP
Longtemps, les pèlerins qui affluaient par temps de brouillard au Mont-Saint-Michel se perdaient sur les grèves et périssaient noyés. D'autres qui s'aventuraient dans la baie sans l'aide d'un guide étaient ensevelis par les lises, sortes de sables mouvants. C'est dans la baie du Mont-Saint-Michel qu'ont lieu les plus grandes marées de l'Europe continentale. Les marées les plus fortes ont lieu 36 à 48 heures après les pleines et nouvelles lunes. La mer peut alors se retirer à 15 kilomètres des côtes et remonter très rapidement. L'expression consacrée est «qu'elle revient à la vitesse d'un cheval au galop». Aujourd'hui encore, il reste extrêmement dangereux de s'aventurer seul dans la baie, y compris aux abords immédiats du Mont-Saint-Michel.

Une légende
La légende raconte que lorsqu'Aubert, évêque d'Avranches, reçoit la visite de l'archange Michel lui ordonnant de construire un édifice dans lequel seraient loués ses mérites, il croit devenir fou et n'entreprend donc aucune construction. L'archange lui apparaît alors une deuxième fois, mais Aubert doute toujours. À la troisième apparition, saint Michel, furieux de ne pas avoir été écouté, laisse à Aubert une preuve de son pouvoir: il lui touche le front et y fait un trou circulaire de deux centimètres ! L'évêque, certain cette foisci que ses visions ne sont pas à mettre sur le compte de la folie, entreprend alors les travaux commandés par l'archange. Le crâne d'Aubert est aujourd'hui conservé dans la basilique d'Avranches. Vraie ou fausse, nul ne sait si cette histoire l'est. En revanche, le trou que l'archange fit dans le crâne de l'évêque ne dut apparemment pas trop le faire souffrir, car il vécut de très nombreuses années après cette dernière et mémorable apparition.

LIVRAISON OFFERTE(1)
DÈS 149€ D’ACHATS
LIVRAISON
SÉCURITÉ
PAIEMENT
SÉCURISÉ
PAIEMENT EN
4X SANS FRAIS
SATISFAIT
OU REMBOURSÉ
7 JOURS SUR 7
DE 8H À 20H