Trésor du patrimoine utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur service (en savoir plus). En continuant votre navigation sur ce site vous déclarez accepter leur utilisation.
J'accepte [ X ]
Envoyer, partager :  
Imprimer :
Envoyer à un ami :
 

Lazare Carnot

Métal : Argent 800‰
Qualité : Belle Épreuve
Diamètre : 30 mm
Poids : 9,5g
Tranche :
lisse
Présentation :
sous capsule



Mathématicien, savant, homme politique et général, Lazare Nicolas Marguerite Carnot naît à Nolay (Côte d’Or) le 13 mai 1753. Fils d’un notaire bourguignon, le jeune homme dévoile très vite un don pour les mathématiques, l’algèbre, la géométrie et les sciences mécaniques. En 1762, il entre au Collège des Oratoriens d’Autun, puis en 1771, il s’inscrit à l’École de Génie de Mézières, où il rencontrera un autre savant célèbre : Benjamin Franklin. En 1773, Carnot quitte Mézières avec le grade de lieutenant. Admirateur des grands bâtisseurs militaires, il se fait connaître avec un ouvrage : “ L’éloge à Vauban ” couronné par l’Académie de Dijon. 

Lazare Carnot publiera ensuite différents travaux sur : l’algèbre, la géométrie et les sciences mécaniques, qui lui vaudront une certaine notoriété. En 1780, Lazare Carnot est capitaine du génie et est un fervent partisan des idées nouvelles portées par la Révolution française. Élu député du Pas-de-Calais à l’Assemblée législative en 1791, il est membre du Comité militaire et est à l’origine des décrets concernant l’armement de la garde nationale. Carnot fait partie des députés qui votent la mort de Louis XVI. Il siège à la Convention. Membre du Comité de salut public le 14 août 1793, il est chargé de l’administration de la guerre contre l’Autriche et la Prusse. Avec Robert Lindet et Prieur de la Marne, il constitue 14 armées nouvelles qui vont s’illustrer brillamment en remportant 27 victoires. Ces faits d’armes valent à Lazare Carnot d’être surnommé : l’“Organisateur de la victoire ”. 

Militaire intransigeant, à l’automne 1793 Carnot destitue le général Gratien lui reprochant d’avoir reculé face aux Autrichiens. Il prend lui-même le commandement avec le général Jourdan et sort vainqueur lors de la bataille de Wattignies, le 16 octobre 1793. Fidèle aux sciences, il participe à la fondation de l’École polytechnique en 1794. Homme de caractère, Carnot s’oppose farouchement à la Terreur instaurée par Robespierre et Saint-Just. En 1795, Lazare Carnot devient l’un des cinq directeurs de la République, à nouveau à la tête des affaires militaires, il désigne Bonaparte comme commandant en chef de l’armée d’Italie. Mais le coup d’État du Directoire, le 4 septembre 1797, oppose Paul Barras à Lazare Carnot, sous peine d’arrestation, ce dernier est contraint à l’exil en Suisse et en Allemagne. 

Rappelé par Bonaparte après le coup d’État du 9 novembre 1799, il est nommé ministre de la Guerre, poste qu’il conserve jusqu’en 1801. Mais démocrate, Carnot est un opposant du Consulat et de l’Empire. Après le sacre de Napoléon Ier, il reste en retrait de la politique et se consacre à ses études scientifiques. Toutefois, après la défaite française à la bataille de Leipzig en 1813, Lazare Carnot se rallie à l’Empereur. Il est nommé général de division et assure la défense d’Anvers jusqu’au 5 mai 1814. Ministre de l’Intérieur durant “ Les Cent Jours ”, il fait partie du gouvernement provisoire. Mais lors de la Restauration, Carnot est banni pour régicide en 1816 et est contraint à l’exil à Varsovie, puis à Magdebourg où il consacre la fin de sa vie à ses recherches avant de s’éteindre le 22 août 1823. Ses cendres seront transférées au Panthéon le 4 août 1889, à la demande de son petit-fils le Président de la République François Sadi Carnot (1837-1894). 


1753 : Naissance de Lazare Carnot à Nolay (Côte d’Or).
1799 : Ministre de la Guerre de Bonaparte.
1823 : Mort de Lazare Carnot à Magdebourg (Allemagne).


Le saviez-vous ? Lazare Carnot était aussi poète, il a écrit bon nombre de chansons et de poèmes. Il eut d’illustres descendants avec son fils : Léonard Sadi Carnot (1796-1832) physicien, l’un des pères du moteur thermique et son petit-fils : François Sadi Carnot (1837-1894) Président de la République.

49,50 € 49,50 €
Quantité :

Référence 1520598

Date de mise à jour : 19/09/2013

LIVRAISON SÉCURITÉ PAIEMENT SÉCURISÉ PAIEMENT EN 4X SANS FRAIS SATISFAIT OU REMBOURSÉ 7 JOURS SUR 7 DE 8H À 20H