Trésor du patrimoine utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur service (en savoir plus). En continuant votre navigation sur ce site vous déclarez accepter leur utilisation.
J'accepte [ X ]
Envoyer, partager :  
Imprimer :
Envoyer à un ami :
 

La cathédrale de Rouen - Argent BE

Métal : Argent 800‰
Qualité : Belle Épreuve
Diamètre : 30 mm
Poids : 9,5 g
Tranche : lisse
Présentation : sous capsule carrée

C'est au IXe siècle qu'une église a commencé à être construite, dans le style roman. L'édification de la cathédrale de Rouen telle que nous la connaissons aujourd'hui a débuté vers 1200 sur l'emplacement de l'église romane. De style gothique, elle mesure 137 mètres de long et comporte une flèche qui culmine à 151 mètres, la plus haute de France. La cathédrale de Rouen est constituée de la tour Saint-Romain, la partie la plus ancienne de la construction, la tour dite «de beurre», la nef et la tour-lanterne. Elle abrite également le palais épiscopal. La cathédrale primatiale Notre-Dame de l'Assomption de Rouen, est le siège de l'archidiocèse de Rouen, chef-lieu de la province ecclésiastique de Normandie.

Un passé historique important

La cathédrale de Rouen a été au cours de son passé le témoin de grandes tragédies de l'Histoire de France. Au XVe siècle, alors que la guerre de Cent ans fait rage, Rouen est aux mains des Anglais. Jeanne d'Arc, qui a été capturée, est livrée à l'ennemi. Accusée d'être une hérétique, Jeanne est longuement interrogée dans le palais épiscopal qui jouxte la cathédrale et son procès a lieu dans ce même lieu le 29 avril 1431. Elle périra brûlée vive, en public, à l'ombre de la cathédrale. Le procès en réhabilitation de Jeanne se fera aussi au sein de la cathédrale de Rouen en 1456. Plus tard, lors des guerres de religion, la cathédrale a fait l'objet de dégradations directement liées à son statut de temple catholique : ainsi, les tympans de l'édifice ont été détériorés et des statues de saints ont même été décapitées ou défigurées par les huguenots. Seul le Christ en majesté avait été épargné. Enfin, durant la Seconde Guerre mondiale, la cathédrale de Rouen a payé un lourd tribut lors des bombardements alliés.

1200 Construction de la cathédrale gothique actuelle
1822 Un incendie détruit la flèche en plomb de style Renaissance
1944 Des bombardements ravagent la tour Saint-Romain
1985-1995 Des fouilles mettent au jour une église romane

UN ÉDIFICE MALTRAITÉ

Outre les deux premières flèches qui ont été incendiées, la rosace de la façade a été détruite trois fois : une fois lors de la construction de la tour «de beurre», une fois lors d'une violente tempête au XVIIIe siècle et une autre fois lors de la Seconde Guerre mondiale. En avril 1944, sept bombes sont tombées sur la cathédrale et ont endommagé les bas-côtés de la nef, le choeur et un des piliers de la flèche. En juin 1944, c'est la tour Saint Romain qui est ravagée par un incendie. Plus près de nous, lors de la tempête mémorable de 1999, l'un des quatre clochetons du sommet de la flèche est tombé dans le choeur de la cathédrale en occasionnant de nombreux dégâts.

Un point important
Durant les années 1890, Claude Monet se met à réaliser des séries de toiles sur un seul et même sujet. La série la plus connue est peut-être celle qui représente la façade de la cathédrale de Rouen. L'artiste en réalise 28 versions, toutes différentes en fonction de la lumière du jour, de la saison et du point d'observation. En 1969, le peintre américain Roy Lichtenstein, connu pour ses oeuvres de style pop-art, réalise un triptyque consacré à la cathédrale et baptisé Rouen Cathedral Set V. Cette toile réalisée à la peinture à l'huile et à la peinture acrylique montre la façade, mais chacune des trois parties est réalisée dans une couleur différente.

LIVRAISON OFFERTE(1)
DÈS 149€ D’ACHATS
LIVRAISON
SÉCURITÉ
PAIEMENT
SÉCURISÉ
PAIEMENT EN
4X SANS FRAIS
SATISFAIT
OU REMBOURSÉ
7 JOURS SUR 7
DE 8H À 20H