Trésor du patrimoine utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur service (en savoir plus). En continuant votre navigation sur ce site vous déclarez accepter leur utilisation.
J'accepte [ X ]
-31%
Envoyer, partager :  
Imprimer :
Envoyer à un ami :
 

Le Château de Chambord - Argent BE

Métal : Argent 800
Qualité : Belle Épreuve
Diamètre : 30 mm
Poids : 9,5 g
Tranche : lisse
Présentation : sous capsule carrée

C'est en 1519 que François Ier, tout juste âgé de vingt-cinq ans, choisit le site de Chambord pour ouvrir le chantier de sa future « résidence de chasse ». Il souhaite donner au monde le témoignage spectaculaire de sa propre puissance et de celle de son royaume. Sa construction ne s'achèvera qu'en 1547, à la mort du roi qui n'y passa finalement que quelques semaines. Le château de Chambord, qui se tient à quelques lieues de Blois, en Sologne, est sans conteste l'un des châteaux à la silhouette la plus reconnaissable et l'un des chefs-d'oeuvre architecturaux de la Renaissance.

De multiples propriétaires

Après la mort de François Ier, les rois de France délaissent le château. C'est Louis XIV qui ranime ce lieu prestigieux en y faisant plusieurs séjours ponctués de chasses, de ballets et des représentations théâtrales de Molière. Le château est ensuite un temps occupé par Stanislas Leszczynski, roi détrôné de Pologne et beau-père de Louis XV, et sert de caserne au régiment de Maurice de Saxe. En 1792, le gouvernement révolutionnaire fait vendre le mobilier, puis Napoléon Bonaparte donne le château au maréchal Berthier. En 1821, le domaine est racheté à sa veuve, grâce à une souscription nationale, qui l'offre au jeune Henri d'Artois, duc de Bordeaux. Charles X l'aura occupé brièvement et fait restaurer sommairement. Pendant la guerre franco-allemande de 1870, il sert comme hôpital de campagne. Après 1883, le château appartient à l'ancienne famille régnante du duché de Parme. Le domaine, racheté 11 millions de francs-or à Élie de Bourbon, est la propriété de l'État depuis 1930. En 1945, un incendie détruit une partie de la toiture du donjon sud-est. En 1947, commence une grande remise à niveau de ce qui est devenu une attraction touristique majeure avec notamment des spectacles Son et Lumières. Cet édifice mythique accueille aujourd'hui plus de 800000 visiteurs par an.

1519 Début de la construction du château de Chambord
1547 Mort de François Ier et fin des travaux
1930 Le château de Chambord devient propriété de l'État
1981 Inscription au Patrimoine mondial de l'UNESCO

UN PÉRILLEUX CHANTIER

Le chantier de Chambord fut l'un des plus importants chantiers de la Renaissance. On raconte que près de 2000 ouvriers y travaillèrent et qu'il leur fallut environ 220000 tonnes de pierres. Les conditions de travail étaient extrêmement pénibles, d'autant plus que le château fut construit sur des marécages, entraînant son lot de maladies et de périlleuses fondations, les charpentiers devant enfoncer des pilots de chêne jusqu'à 12 mètres de profondeur. Des chariots arrivaient du port de Saint-Dyé pour décharger tous les matériaux et en particulier la pierre de tuffeau, une pierre blanche, tendre et friable utilisée pour la construction. Les tailleurs de pierre, comme les autres ouvriers, n'avaient pas de salaire fixe et étaient payés « à la tâche » : ce sont des tâcherons. Sur chacune des pierres qu'ils taillaient, ils gravaient discrètement leur marque. Cette signature permettait au trésorier d'évaluer leur travail et de les payer. On la retrouve encore sur certaines pierres.

Un mystère

Pour comprendre Chambord, il faut se laisser gagner par l'exaltation et la démesure de François Ier. Chambord, ce sont 156 mètres de façade, 426 pièces, 77 escaliers, 282 cheminées et 800 chapiteaux sculptés. Une alchimie de formes et de structures où rien n'est laissé au hasard. L'escalier à double révolution, placé au centre de l'édifice, révèle le style de Léonard de Vinci. La structure de cet escalier est très particulière : deux montées se superposent et permettent à deux personnes de monter et de descendre sans se rencontrer. La cage est ajourée, si bien que toute la structure est transparente. Si le nom de Léonard de Vinci plane sur l'escalier à double révolution, le nom de l'architecte du château de Chambord reste, quant à lui, toujours inconnu.

34,00 € 34,00 € 49,50 €
Quantité :

Référence 1520558

Date de mise à jour : 10/10/2011
LIVRAISON OFFERTE(1)
DÈS 149€ D’ACHATS
LIVRAISON
SÉCURITÉ
PAIEMENT
SÉCURISÉ
PAIEMENT EN
4X SANS FRAIS
SATISFAIT
OU REMBOURSÉ
7 JOURS SUR 7
DE 8H À 20H