Trésor du patrimoine utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur service (en savoir plus). En continuant votre navigation sur ce site vous déclarez accepter leur utilisation.
J'accepte [ X ]
Envoyer, partager :  
Imprimer :
Envoyer à un ami :
 

Victoire 8 Mai 1945

Métalmétaux communs
Diamètre: 41 mm
Poids: 31 g
Tranche : cannelée
Présentation : sous caspule

L'été 1944 voit la libération des grandes capitales : en juin, Rome est libérée, puis Paris en août, et enfin Bruxelles en septembre. Le territoire allemand est atteint par le général Patton et son armée qui entrent dans Aix-la-Chapelle, le 21 octobre. Le dénouement est proche, mais il faudra encore aux Alliés soutenir 6 mois de combats acharnés pour vaincre définitivement l'armée allemande.

Face à l'avancée de Patton, les Allemands massent leurs dernières forces sur le front belge et, sous les ordres de Von Rundstedt, lancent une ultime offensive pour tenter de briser le front britannique. Cette tentative échoue durant l'hiver et dès le 9 février 1945, la rive gauche du Rhin alsacien est évacuée. Sur le front ouest, l'avancée des troupes Alliés est alors foudroyante : le 2 mars, Patton perce la ligne Siegfried jusqu'à Trèves : Cologne, Coblence puis Mayence tombent fin mars. Les Alliés pénètrent alors au cœur de l'Allemagne.

Au sud, sur le front italien, la ligne du Pô est percée par les troupes anglo-américaines. Alors que les Américains passent le col de Brenner et opèrent leur jonction avec les troupes françaises, les Anglais se dirigent vers l'est jusqu'en Yougoslavie.

A l'est, les Soviétiques progressent tout aussi rapidement : le 13 janvier, la Pologne est attaquée et le front s'étend alors de la Baltique à la Slovaquie. Cracovie, Tilsit, Varsovie puis Budapest tombent au cours du mois de février.

En avril, le Reich, encerclé de tous les côtés, se désagrège de toutes parts : les troupes anglo-américaines ont atteint la ligne Elbe-Mulde où elles seront rejointes le 27 avril par l'armée russe : l'étau s'est refermé.

Le 25 avril, les Soviétiques atteignent les faubourgs de Berlin et encerclent la ville. De son bunker, Hitler organise une défense vaine et fanatique. Le 30 avril, les Soviétiques se rapprochant, il se donne la mort accompagné d'Eva Braun, qu'il vient d'épouser. Le 2 mai, après d'ultimes et féroces combats, Berlin tombe.

Des capitulations isolées se succèdent : le 4 mai, celle de l'armée du Danemark, puis celle de Hollande ; les villes de Munich et d'Innsbruck se rendent. Après une tentative de capitulation militaire séparée avec les Alliés occidentaux, qui est refusée par Eisenhower, l'amiral Doenitz, nouveau chef du Reich, capitule.

La reddition, inconditionnelle est signée le 7 mai 1945, à Reims, au quartier général d'Eisenhower, en présence de tous les Alliés. Cette reddition ne sera effective que le lendemain, le 8 mai 1945. Le Reich « millénaire » n'existe plus.

17,80 € 17,80 €
Quantité :

Référence 7505543

Date de mise à jour : 11/01/2017
Paiement sécurisé