Trésor du patrimoine utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur service (en savoir plus). En continuant votre navigation sur ce site vous déclarez accepter leur utilisation.
J'accepte [ X ]
Envoyer, partager :  
Imprimer :
Envoyer à un ami :
 

Le Général Leclerc

Métal : Cupronickel
Diamètre : 41 mm
Poids : 31 g
Tranche : cannelée
Présentation : sous capsule

 

Né le 22 novembre 1902 au sein d’une famille artésienne dont la noblesse remonte au XIIe siècle, Philippe de Hautecloque entre à l’école spéciale militaire de Saint-Cyr à l’âge de 20 ans. Il en sort deux ans plus tard, major de sa promotion, puis passe une année à l’École d’application de la cavalerie de Saumur. En mai 1940, il est capitaine et en poste sur le front belge. Fait prisonnier à deux reprises, il finit par s’évader et rejoint le général de Gaulle à Londres. Il choisit alors le pseudonyme de Leclerc pour éviter que sa femme et ses enfants ne subissent des représailles allemandes. 

Envoyé en Afrique, il joue un rôle décisif dans le ralliement du Cameroun, du Tchad et du Congo à la cause de la France libre. Le 1er mars 1941, il s’illustre en s’emparant de la garnison italienne de l’oasis de Koufra alors que ses forces sont très inférieures en nombre. Le lendemain, Leclerc fait prononcer à ses hommes le “serment de Koufra” : “Jurez de ne déposer les armes que le jour où nos couleurs, nos belles couleurs, flotteront sur la cathédrale de Strasbourg.” 

Partis du Tchad en 1942, Leclerc et ses hommes participent en 1943 aux campagnes de Tripolitaine et de Tunisie. En 1944, il débarque en Normandie à la tête de la 2e division blindée (la célèbre “2e DB”), qu’il a organisée en quatre groupements portant les noms de leurs chefs : Dio, Langlade, Guillebon et Rémy. La 2e DB est composée de trois régiments de chars d’un régiment de reconnaissance, d’un régiment de chasseurs de chars, d’un régiment d’infanterie portée, de trois groupes d’artillerie, d’un groupe d’artillerie antiaérienne et d’un bataillon du génie. En août, alors qu’Eisenhower, général en chef des troupes alliées, refuse une opération militaire sur Paris, le général de Gaulle s’oppose à sa décision et demande que Paris soit délivré par la 2e DB. Le 24 août, Leclerc entre dans Paris et, le lendemain, à 16h15, à la gare Montparnasse, le commandant du Gross-Paris, le général von Choltitz signe l’ordre de reddition de la garnison allemande. Au mois de novembre 1944, la 2e DB finit par libérer Strasbourg avant de continuer en Allemagne jusqu’à Berchtesgaden. 

Après la guerre, Leclerc combat en Indochine avant de trouver la mort dans un accident d’avion le 28 novembre 1947. Il recevra le bâton de maréchal à titre posthume en 1952.

Pièce colorisée à l’avers

24,50 € 24,50 €
Quantité :

Référence 1550986

Date de mise à jour : 13/04/2016

LIVRAISON SÉCURITÉ PAIEMENT SÉCURISÉ PAIEMENT EN 4X SANS FRAIS SATISFAIT OU REMBOURSÉ 7 JOURS SUR 7 DE 8H À 20H